Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Dépendances du Château de la Cour au Bois dit Château de Prelle à Manage

Dépendances du Château de la Cour au Bois dit Château de Prelle à Manage
Dimensions de l’image
1 467 × 735 pixels

Taille du fichier
92 Ko

Nom du fichier

Format : jpeg
Type : Photo
Titre : Dépendances du Château de la Cour au Bois dit Château de Prelle à Manage
Note
La plus ancienne mention de la 'Courte-au-bois' remonte à 1381: la 'Courte au-Bos'. Court ou courte désignait au Moyen-Age l'ensemble des bâtiment ruraux entournant une cour. Peu avant 1700, cette ferme appartenait au Seigneur de Scailmont. Au début du 18ième siècle, elle fut reprise pas le Comte Alexandre de Cécile, originaire de Franche-Comté. Ses 3 enfants étant décédés sans postérité, l'héritage revint, autour de 1760, à Emmanuel de Gongies, cousin-germain des 3 précédents, seigneur de Fayt, de l'Escaille et d'autres lieux puis plus tard, gouverneur prévôt de Binche et proche de Charles de Lorraine. Au début de 19ième siècle, l'exploitation charbonnière prend son essor dans la région, et de puissantes sociétés se constituent. Un des fondateurs de l'une d'entre elle est un banquier Pierre-François Tiberghien. Vers 1840, sons petit-fils Ferdinand s'intéresse au domaine de la Courte-au-Bois, et en achète une partie, et y bâtit une belle résidence. Peu après, il acquiert la ferme et ses dépendances. En 1842, Ferdinand Tiberghien fit bâtir un château (qui portera le nom de ses propriétaires successifs (Tiberghien, de la Nieppe) à l'encontre de la ferme. Son fils Paul, voue une passion pour l'agriculture. Il développe des techniques d'avant-garde, et s'intéresse en particulier à la race chevaline. A ce moment, la ferme compte une trentaine de chevaux et de poulains. Les étalons qu'elle produit sont très recherchés. En 1880, deux d'entre eux remportent des premiers prix. Au même moment, Paul Tiberghien se trouve à la base de la fondation de la société 'le cheval de trait belge'. C'est aussi à cet époque, que Manage, qui n'était jusqu'alors qu'un hameau de Seneffe, accède au titre de commune autonome. Son premier bourgmestre est Paul Tiberghien, qui occupera ce poste jusqu'à sa mort en 1898. Quelques années auparavant, sa fille Marie Henriette s' était mariée a Paul de Prelle de la Nieppe (famille prestigieuse de juriste). La ferme et le château resteront la propriété des héritiers jusqu'en 1985. A ce moment, il sont vendus séparément. La Courte-au-bois était reprise par Mr. et Mme. Willeman. Elle a été rénovée entièrement, dans le cadre de sauvegarde de ce magnifique patrimoine, pour accueillir de belles réceptions. A l'entré, il y une chapelle dédiée à Notre Dame de Hal. la légende veut qu'un vacher, poursuivit par un taureau, réussit miraculeusement à se tirer d'affaire. Il fit ériger la chapelle avec cet inscription suivante en remerciement: 'P.P.N. 1681'. Basé sur un article de Daniel Massart et une conversation en un texte de Joseph Strale Source: Belgiumview.com 20110221
Dernière modification 6 février 201223:31:37

par : apn
Prénom(s) Nom de famille Sosa Naissance Lieu Décès Âge Lieu Dernière modification
Jean Charles Marie Marcel « John » de Prelle de la Nieppe
18 avril 1904114Bruxelles, Brabant, Belgique022 mars 19655360Liège, Belgique8 janvier 2017 - 20:46:38
Paul Marie Edouard de Prelle de la Nieppe
2 septembre 1876142Saint-Gilles, Bruxelles, Brabant, Belgique123 août 19199942Château de la Cour au Bois, Manage, Hainaut, Belgique4 décembre 2017 - 18:58:13