Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Le château de Fonteneau à Nivelles

Le château de Fonteneau à Nivelles
Dimensions de l’image
2 544 × 3 508 pixels

Taille du fichier
2 764 Ko

Nom du fichier

Format : jpeg
Type : Journal
Titre : Le château de Fonteneau à Nivelles
Note
Le château de Fonteneau à Nivelles Sous le titre: Une petite Fille de Nivelles, Madame E. de Baillon, née de Burlet, a publié - en 1955 - un petit livre qui se ferme sur un poème dédié à la cité de Sainte-Gertrude : ”Nivelles ma douce ville, berceau de mon enfance, Maison où je suis née, à l’ombre du clocher, Eglise toute remplie d’une chère souvenance, Cloître mystérieux où l’on aimait rêver. Tes demeures seigneuriales ne sont plus que poussière, Ton charme délicat n’est plus que du passé Et ta tour, en tombant, dans mon coeur a creusé Une blessure éternelle et toujours plus amère.” On sait combien la guerre a accumulé, à Nivelles, de décombres. La petite capitale du roman pays de Brabant a perdu, du jour au lendemain, de nombreux et précieux témoins de son passé pluri-séculaire. Elle a cependant gardé quelques vieux édifices parmi lesquels plusieurs maisons patriciennes. C’est de l’une de celles-ci qu’il sera question ici. Elle se situe à l’entrée de la ville lorsqu’on aborde celle-ci par la route qui vient de Bruxelles via Mont-Saint-Jean. Elle porte un beau nom: château de Fonteneau, dont l’étymologie est apparemment la même que celle de Fontainebleau. Un ruisseau traverse la propriété, y forme un étang et une cascade s’ouvrant en éventail. On sait que, vers le milieu du XVIIIe siècle, l’architecture s’est renouvelée et que nombre de nos paysages urbains ont pris alors un aspect caractéristique, une ordonnance régulière, d’un classicisme à la française, qu’ils ont encore aujourd’hui. C’est de cette époque que date, semble-t-il, le château de Fonteneau. Celui-ci, qui doit avoir succédé à un castel fortifié dont une tour subsiste encore, incorporée dans les bâtiments d’une ferme voisine à laquelle on a accès par le lieu-dit ”Le Paradis”, se présentait, à l’origine, comme une ”folie” ou maison de plaisance dont la façade extérieure était d’une grande simplicité dans les grandes lignes architecturales. Nous avons eu la bonne fortune, visitant la belle demeure quelque peu délabrée par le temps mais ayant échappé à toute mutilation, de découvrir un ”Plan des Jardins de Fonteneau appartenant à Messieurs de Prelle de la Nieppe par le Baron de Haultepenne” dressé à l’”échelle de 10 verges de Nivelles”. Ce document du XVIIIe siècle permet de se rendre compte de l’aspect primitif du château qui n’était pas flanqué, alors, des ailes latérales qui lui confèrent aujourd’hui, deux ou trois fois plus d’importance qu’à l’origine. On y voit le pavillon d’entrée, la pièce d’eau rectangulaire se terminant en arc de cercle (rétrécie lors de l’élargissement de la route, il y a quelques années), le corps central avec son escalier en forme de fer à cheval, les pavillons de coté (...). Source: (Revue) Brabant, 1962 n° 12
Dernière modification 15 septembre 201123:48:30

par : apn
Prénom(s) Nom de famille Sosa Naissance Lieu Décès Âge Lieu Dernière modification
Messire Hyacinthe François Bernard de Prelle de la Nieppe de Berlette
23 août 1711307Nivelles, Duché de Brabant82 octobre 177324562Nivelles, Duché de Brabant21 janvier 2018 - 13:17:14