Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Certificat d'orthodoxie de Paul Roels (1593)

Certificat d'orthodoxie de Paul Roels (1593)
Dimensions de l’image
3 532 × 1 887 pixels

Taille du fichier
1 441 Ko

Nom du fichier

Format : jpeg
Type : Certificat
Titre : Certificat d'orthodoxie de Paul Roels (1593)
Note
Paul Roels - Acte dépêché à Louvain prouvant la noblesse. N°3 Certificat d'orthodoxie ndapn: acte original sur parchemin (les sceaux ont disparu). Retranscription: Cum æquissimum sit viros Catholicos[1] eosque maximè[2] qui cum morum probitate et modestia vitam suam composuerunt vitæ anteacte conversationis natalium parentum insigniumque suorum testimonium petentibus non denegare sed omni officii genere prosequi & complecti. Hinc est quod nos Ioannes Clarius Artium & Sacrae Theologiae Doctor Almæ universitatis studii generalis oppidi Lovaniensis Mechliniensis dioecesis Rector totusque Senatus ejusdem oppidi plenam ingenii prudentiæ diligentiæ ceterarumque animi dotium honestissimorumque morum egregii viri Pauli Roelsii Lovaniensis necnon quondam patris & matris aliorumque parentum ejusdem notitiam habentes non potuimus requisiti non eum nostro testimonio apud omnes notum commendatumque officere. Is namque imprimis in dicto nostro oppido Lovaniensi legitime natus est patre clarissimo viro Domino et Magistro Paulo Roelsio Teneraemundano Artium & Medicinæ Doctore expertissimo et huius[3] Academiæ Lovaniensis quandoque Rectore vigilantissimo & varie ac multiplicis literature[4] omniumque bonarum ac liberalium artium peritissimo : Matre vero insigni & nobili matrona Domicella Elisabet van Cruyninghen Lovaniensi ex genere patritiorum et nobilium nostræ civitatis Lovaniensis progenita. Quorum ille armorum insignia gessit videlicet scutum aurei coloris in cujus medio est cornu nigrum galea scuto imposita apertis fasciis nigro aureoque coloribus volutatim redimita ab anteriore quidem parte aurei a posteriore vero nigro colore utrimque defluente exornata cui cervus aureus inter duas alas cerulei coloris supereminet haec vero scutum in quatuor partes æqualiter divisum quarum superior dextra inferior sinistra aurei seu flavi coloris singulæ tres nigras trabes erectas habent inferior vero dextra et superior sinistra argentei coloris in duas partes inæquales per lineam nigram dividuntur in quarum singulis superioribus partibus est caput nigrum apri & in rostro binis gladiis perforatum in inferioribus vero singulis partibus duae sunt thensæ nigræ galea quoque scuto imposita & aurea corona coronata nigro quoque croceoque coloribus defluentibus redimita & exornata cui supereminet caput Ethiopis inter duas alas aurei coloris prout in medio præsentium literarum pictoris ingenio et arte clarius et expressius oculis exposita concernunt(ur)[5]. Quorum parentum cura & sollicitudine idem Paulus præfatus ab ineunte sua ætate apud nos in veteri et catholica fide enutritus, instructus & edicatus[6] est et ahuc[7] in juvenili ætate constitutus dictis patre et matre orbatus studia sua tamen literarum diligenter per aliquot annos prosecutus fuit honeste semper et laudabiliter se rexit cumque morum probitate & modestia vitam suam composuit Ita ut neque levitas vel inconstantia neque in actibus culpanda dissolutio neque etiam quicquam verè Catholico et Christiano homine indignum in eo notari potuerit. Quapropter cum omni favore promotioneque dignissimum indicamus eumque eo nomine vobis omnibus et singulis quanta possumus diligentia et solicitudine commendamus Obnixe Rogantes omnes qui eum promovere, eiusque virtutes ornare, conatusque generosos suo favore iuvare queunt. Ipsum promoveant, ornent et iuvent, benignitateque & benevolentia complectantur. In quorum omnium fidem placuit literas has Secretariis nos(tri)s signatas sigillis universitatis et oppidi muniri. Hac undecima mensis Octobris Anno xvc nonagesimo tertio. [1] à l'accusatif car dépend de "prosequi et complecti" [2] maximè, il est écrit avec l'accent adverbial, permettant de distinguer l'adverbe de l'adjectif. [3] mot écrit hui9, le 9 est la ligature de -us. [4] varie et literature, graphie médiévale pour variae et literaturae [5] le mot est écrit concernuntr avec ligature finale. [6] sic pour : educatus [7] Sic pour : adhuc. Traduction: Comme il n’y a rien de plus équitable pour des catholiques, principalement pour ceux qui se comportèrent durant leur vie avec probité et décence, que de ne pas refuser à ceux qui demandent un témoignage concernant les parcours de la vie passée de leurs parents auxquels ils doivent le jour et les armoiries de leurs familles mais plutôt de répondre à leur demande et y donner une suite favorable avec toutes les marques de bienveillance, nous en avons été amenés, nous Jean Clarius, docteur ès Arts et ès sainte Théologie, recteur de notre Alma Mater l’université de la ville de Louvain du diocèse de Malines, ainsi que tout le corps du magistrat de ladite ville, alors que nous avions connaissance entière du caractère, de la prudence, du zèle et des autres dons de l’esprit et de la conduite des plus honnêtes de l’homme remarquable Paul Roels de Louvain ainsi que de ses feux père et mère et des autres de ses parents, il ne nous fut pas possible, alors que nous en étions sollicités, de ne pas porter témoignage de son renom et de sa vie recommandable. En premier lieu, en effet, celui-ci est né d’une union légitime en notre dite ville de Louvain d’un père illustre Sieur et Maître Paul Roels, de Termonde, très expert docteur ès Arts et ès Médecine et à un moment très vigilant et très érudit recteur de cette Académie de Louvain et d’une science variée et multiple dans la connaissance des lettres et des arts libéraux. Quant à sa mère, dame noble et distinguée, damoiselle Elisabeth van Cruyninghen, de Louvain, elle est issue d’une race de patriciens et de nobles de notre ville de Louvain. Lui, porta comme armoiries, à savoir, un écu d’or au centre duquel est une corne de sable, le casque qui est posé sur l’écu est orné de lambrequins se déroulant de sable et d’or, d’or pour la face antérieure et de sable pour la face arrière, se déployant de part et d’autre, à son sommet se dresse un cerf d’or entre deux ailes d’azur. Quant à elle, elle porte un écu divisé en quatre parties égales dont la partie dextre du haut et la senestre du bas sont de couleur dorée ou jaune et portent trois pals de couleur noire, la partie dextre du bas et la senestre du haut sont d’argent et sont divisées chacune en deux portions inégales par un trait noir et dans chaque portion supérieure se trouve une hure noire de sanglier avec au travers du groin deux défenses, dans chacune des portions inférieures il y a deux brancards[8] de sable, un heaume est également posé sur l’écu qui est aussi couronné d’une couronne d’or, orné et entouré de lambrequins de couleur noire et jaune, au dessus de quoi se dresse une tête de nègre entre deux ailes de couleur or, comme on peut le voir au centre des présentes lettres s’offrant au regard plus clairement et mieux mis en évidence par le génie et l’art du peintre. Grâce aux soins et à la sollicitude de ses dits parents, ce même Paul dont parlé plus haut, a été nourri, instruit et éduqué depuis le début de sa vie et a été établi durant sa jeunesse auprès de nous dans la foi catholique traditionnelle. Alors qu’il était orphelin de ses père et mère susdits, il a toutefois poursuivi ses études de lettres avec zèle pendant quelques années, il se conduisit toujours avec honnêteté et d’une façon digne de louange et mena une vie de probité et de tempérance, de sorte que l’on ne puisse en rien remarquer en lui, ni légèreté ou inconstance, ni dissipation coupable dans ses actes, ni même quoi que ce soit d’indigne de quelqu’un de véritablement catholique et chrétien. C’est pour cela qu’avec toute notre faveur et nos encouragements nous le désignons comme étant un homme des plus respectables et à ce titre nous le recommandons à vous et à tout un chacun avec toute notre sympathie et sollicitude, demandant instamment à tous ceux qui ont pouvoir de le promouvoir, de faire honneur à ses vertus, de favoriser les intentions généreuses en sa faveur, qu’ils le promeuvent, l’honorent et lui soient favorables et qu’ils le traitent avec générosité et bienveillance. En foi de quoi, il nous a plu de munir ces lettres signées par nos secrétaires des sceaux de l’université et de la ville. Ce onze du mois d’octobre l’an 1593. [8] Ces brancards (le scribe emploi le mot "thensa" qui dans la langue classique désigne le brancard destiné à porter les statues des dieux) figurant sur le dessin héraldique ont exactement la même forme que les brancards à fromage qui sont toujours en usage au marché d’Alkmaar: http://goo.gl/eeDUYh. .:: Nous remercions vivement Mr. Alain van Dievoet (http://goo.gl/tz5CB8) pour les corrections de retranscription et pour la traduction complète du texte agrémentée de diverses notes. Cf.: http://goo.gl/tB6u2T ::.
Dernière modification 26 novembre 201315:10:10

par : apn
Prénom(s) Nom de famille Sosa Naissance Lieu Décès Âge Lieu Dernière modification
Paul Roels
9 juillet 1568450928 octobre 161240644Traulez4 novembre 2013 - 21:15:19