Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Béatrice Marchant1460

Nom
Béatrice Marchant
Prénom(s)
Béatrice
Nom de famille
Marchant
MariageGodefroy BauchartAfficher cette famille
oui

Naissance d’un fils
#1
Jamoton Bauchart
avant 1421

Décès de l’époux/épouseGodefroy Bauchart
avant 1459

Décès vers 1460

SourceLa Famille Bauchau
Publication : Recueil de l'Office Généalogique et Héraldique de Belgique LII
Cote du document : Tome I, Chapitre II, p. 210
Date d’entrée dans le document original : 2003
Qualité des données : source primaire
Note
Béatrice (Beatrix) MARCHANT (1), citée en 1456-1459, décédée vers 1460-1461. (1) MARCHANT. - Des marchants qui marchent ou des marchands qui vendent ? Ni l'un ni l'autre semble-t-ol, car dans le contexte où nous nous trouvons, marchau, marchal, signifierait plutôt "maréchal, batteur de métal". Béatrice Marchant appartient sans doute à la famille de ce nom, qui a donné des batteurs de cuivre et des échevins de Bouvignes : Jehan (1391), un autre Jehan (1443-1457) et Paul (1539-1553). Le premier arbore sur son sceau un chaudron suspendu à un anneau mouvant du chef (FH 12.457, d'après AM, 6 juin 1393). On ne dispose pas d'éléments suffisants pour établir la parenté de Béatrice avec le premier ancêtre connu de la future famille de Marchant et d'Ansembourg : Henry Marchant, de Bouvignes, époux d'Agnès Colle, morts tous deux avant la fin de 1431, et dont les descendants ont porté un chevron au franc-quartier brochant chargé des trois faucilles des Colle, acc. en cœur d'un écusson (vicomte [E.] de Ghellinck Vaernewyck, Famille de Marchant et d'Ansembourg, dans ANB, 1927-1928, I, pp. 31-69). Source : Douxchamps.
Note
Béatrice (Beatrix) MARCHANT (1), citée en 1456-1459, décédée vers 1460-1461. (1) MARCHANT. - Des marchants qui marchent ou des marchands qui vendent ? Ni l'un ni l'autre semble-t-ol, car dans le contexte où nous nous trouvons, marchau, marchal, signifierait plutôt "maréchal, batteur de métal". Béatrice Marchant appartient sans doute à la famille de ce nom, qui a donné des batteurs de cuivre et des échevins de Bouvignes : Jehan (1391), un autre Jehan (1443-1457) et Paul (1539-1553). Le premier arbore sur son sceau un chaudron suspendu à un anneau mouvant du chef (FH 12.457, d'après AM, 6 juin 1393). On ne dispose pas d'éléments suffisants pour établir la parenté de Béatrice avec le premier ancêtre connu de la future famille de Marchant et d'Ansembourg : Henry Marchant, de Bouvignes, époux d'Agnès Colle, morts tous deux avant la fin de 1431, et dont les descendants ont porté un chevron au franc-quartier brochant chargé des trois faucilles des Colle, acc. en cœur d'un écusson (vicomte [E.] de Ghellinck Vaernewyck, Famille de Marchant et d'Ansembourg, dans ANB, 1927-1928, I, pp. 31-69). Source : Douxchamps.
Objet médiaArmes anciennes de BauchauArmes anciennes de Bauchau
Format : image/png
Dimensions de l’image : 800 × 880 pixels
Taille du fichier : 114 Ko
Type : Armoiries
Note: de gueules à trois émanches d'argent en chef, accompagnées de trois besants rangés du même.…