Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Armes de van der Hofstadt

François van der Hofstadt dit de Tenremonde1546

Nom
François van der Hofstadt dit de Tenremonde
Prénom(s)
François
Nom de famille
van der Hofstadt
Suffixe du nom
dit de Tenremonde
Naissanceoui

MariageFrançoise Le PrinceAfficher cette famille
oui

Naissance d’un fils
#1
François van der Hofstadt

Décès 29 janvier 1546

Naissance d’un fils
#2
Pierre van der Hofstadt
1548 (23 mois après le décès)

Sépulture
Titre
écuyer

Titre
Seigneur de Bornival

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage :
lui
Famille avec Françoise Le Prince - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage :
fils
fils
Antoine de Mons + Françoise Le Prince - Afficher cette famille
épouse → mari
épouse
Mariage :
Jacques de Provins + Françoise Le Prince - Afficher cette famille
épouse → mari
épouse
Mariage : avant avril 1568

Note
(...) inhumé aux Cordeliers, à Nivelles. Source: Cartulaire de la famille de Prelle
Note
3. Franchoise, née à Arquennes, mariée trois fois. Elle épousa d'abord Franchois van der Hofstadt, dit de Tenremonde, écuyer, seigneur de Bornival, fils de Pierre, écuyer, seigneur du même lieu, et de Brigitte Sterrincx, mort le 29 janvier 1546 n. s., inhumé chez les cordeliers de Nivelles. Françoise (ndapn: Françoise le Prince, sa femme) l'y rejoignit plus tard, sous une épitaphe surmontée de l'écu timbré et comé des van der Hofstadt, entre un écu aux armes des le Prince (fasce, croissants, maillets et étoile) et un autre, en losange, coupé de Compère et de Descamps. Le 13 septembre 1545, elle opéra relief de la seigneurie de Bornival, au nom de ses deux fils. Elle exerça les droits qu'elle tenait de son douaire, par relief du 17 octobre 1550. Elle s'était remariée à Anthoine de Mons (1), issu des Halloy, archer de la garde de l'empereur, qui mourut le 1er juillet 1559. On voit encore dans l'église de Monstreux une pierre tombale assez élégamment ornée. La partie supérieure contient un écu à trois roses, tenu par deux enfants assis et timbré d'un casque grillé, posé de face. Cimier : une rose. Dessous, une épitaphe rimée (2). Avant la fin de la même année, Françoise le Prince fonda dans la chapelle du prieuré d'Orival un obit pour chacun de ses défunts époux et pour elle-même. Elle épousa en troisième noces, avant avril 1568 n. s., Jacques de Provins, écuyer?, licencié ès lois (3), avec l'agrément de qui elle fonda un obit pour le repos de son âme, à Arquennes, le 12 février 1572 n. s. La rente affectée à la décharge de la fondation fut assignée sur une maison qui lui était échue " par le trépas de Eustache le Prince, son bon père". (1) de Mons : d'argent à trois roses de gueules, boutonnées d'or. Cimier : une rose de l'écu. (2) Il est probable qu'Anthoine, mort sans hoirs, laissa un héritage aux frères de sa femme, et que ceux-ci voulurent perpétuer son souvenir dans leur blason, nous l'avons dit. (3) Son identité nous échappe. Est-il le Jacques de P., né vers 1511, de Pierre, écuyer, seigneur de Jonckershoven, des Vergiers, etc., et de sa seconde femme, Joanne Veranneman ? Il mourut en 1595, après avoir épousé in extremis Loyse Jacobs, dont il avait trois bâtards. N'est-il pas plutôt Jacques de P., fils d'Adolf, écuyer, seigneur de Lopsvelde, et de sa seconde femme, Catherine de Mol de Loupoigne ? - De Provins, le premier : d'azur à six étoiles à six rais d'or, rangées 3, 2 et 1. Cimier : une étoile de l'écu. Le second brisait en cœur d'une fleur de lis d'or. Source: Généalogies nivelloises, partie 3, p. 39, René Goffin.
Objet médiaArmes de van der HofstadtArmes de van der Hofstadt
Format : image/png
Dimensions de l’image : 600 × 662 pixels
Taille du fichier : 224 Ko
Type : Armoiries
Note: d'argent à la fasce de gueules, accompagnée en chef de 2 lions issants du même et en pointe d&#…