Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Armes des Barons Moncheur

Ludovic Alfred Joseph Ghislain MoncheurÂge : 83 ans18571940

Nom
Ludovic Alfred Joseph Ghislain Moncheur
Prénom(s)
Ludovic Alfred Joseph Ghislain
Nom de famille
Moncheur
Naissance 12 mai 1857 50 33
Diplôme
Type : Docteur en droit
oui

Mariage d’un(e) frère/sœurLambert Auguste Armand « Armand » de LhoneuxHortense Marie Joséphine Ghislaine MoncheurAfficher cette famille
25 juillet 1865 (Âge 8 ans)
Mariage d’un(e) frère/sœurAuguste Charles Henri Norbert Ghislain de ThysebaertLéonie Marie Pauline Ghislaine MoncheurAfficher cette famille
11 février 1868 (Âge 10 ans)
Décès du grand-père maternelLouis Norbert Julien Bauchau
16 juillet 1868 (Âge 11 ans)

Décès de la mèreLouise Joséphine Ghislaine « Louisa » Bauchau
25 janvier 1883 (Âge 25 ans)
Décès de la grand-mère maternelleCaroline Louise Françoise Joséphine de Doetinghem
18 février 1883 (Âge 25 ans)
MariageMary Daisy HolmanAfficher cette famille
20 octobre 1887 (Âge 30 ans)
Naissance d’une fille
#1
Marie Louise Catherine « Marguerite » Moncheur
18 octobre 1889 (Âge 32 ans)
Décès du pèreFrançois Désiré Victor Moncheur
13 juillet 1890 (Âge 33 ans)
Naissance d’une fille
#2
Alix Ghislaine Moncheur
14 octobre 1890 (Âge 33 ans)
Naissance d’une fille
#3
Louisa Henriette Hortense Ghislaine Moncheur
15 décembre 1892 (Âge 35 ans)
Décès d’une épouseMary Daisy Holman
11 novembre 1897 (Âge 40 ans)
MariageCharlotte ClaytonAfficher cette famille
15 janvier 1902 (Âge 44 ans)
Naissance d’une fille
#4
Adeline Lucy Kathleen Georgina Marguerite Marie Ghislaine « Kathleen » Moncheur
8 juin 1904 (Âge 47 ans)
Décès d’une filleLouisa Henriette Hortense Ghislaine Moncheur
20 novembre 1906 (Âge 49 ans)
Naissance d’un fils
#5
Charles François Alexis Ghislain Moncheur
23 octobre 1908 (Âge 51 ans)
Note : L'ANB donne pour date de naissance le 15 décembre 1908. Nos archives et le faire-part de décès indiquent qu'il est né le 23 octobre 1908.
Décès d’une sœurHortense Marie Joséphine Ghislaine Moncheur
24 mars 1910 (Âge 52 ans)
Naissance d’une fille
#6
Marie Théodora Charlotte Ghislaine Moncheur
18 avril 1911 (Âge 53 ans)
Mariage d’un enfantRobert Fresnel LoreeAlix Ghislaine MoncheurAfficher cette famille
5 mai 1913 (Âge 55 ans)
Naissance d’un petit-fils
#1
Leonor Fresnel Loree II
1914 (Âge 56 ans)

Naissance d’une petite-fille
#2
Marie Alix Ghislaine Loree
1915 (Âge 57 ans)

Naissance d’une petite-fille
#3
Marguerite Ghislaine Loree
1916 (Âge 58 ans)

Naissance d’un petit-fils
#4
Robert Fresnel Loree Jr
1917 (Âge 59 ans)

Mariage d’un enfantRoger Jules Jean Bernard Joseph Marie Ghislain de Prelle de la NieppeMarie Louise Catherine « Marguerite » MoncheurAfficher cette famille
16 mai 1918 (Âge 61 ans)
Naissance d’une petite-fille
#5
Marie-Marguerite Louise Alix Catherine Ghislaine « Daisy » de Prelle de la Nieppe
5 octobre 1919 (Âge 62 ans)
Décès d’une filleAlix Ghislaine Moncheur
11 février 1920 (Âge 62 ans)
Naissance d’un petit-fils
#6
Alain Roger Edgard Adrien Jean Ludovic Marie Ghislain de Prelle de la Nieppe
30 novembre 1922 (Âge 65 ans)
Naissance d’un petit-fils
#7
Réginald Charles Ghislain de Prelle de la Nieppe
1 août 1926 (Âge 69 ans)
Décès d’une sœurLéonie Marie Pauline Ghislaine Moncheur
30 novembre 1926 (Âge 69 ans)
Mariage d’un enfantRonald Francis Brian Gosselin MedlicottMarie Théodora Charlotte Ghislaine MoncheurAfficher cette famille
25 juillet 1936 (Âge 79 ans)
Décès d’une sœurMarie Louise Françoise Ghislaine Moncheur
18 novembre 1936 (Âge 79 ans)
Profession
Ambassadeur extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire honoraire de Sa Majesté le Roi des Belges

Profession
Président de la commission diplomatique instituée auprès du ministère des Affaires étrangères

Évènement
Décoré de la croix civique de 1ère classe

Décès 25 juin 1940 (Âge 83 ans)
Titre
Baron (1881)

Titre
Grand cordon (=Grand croix) de l’ordre de la Couronne

Titre
Grand cordon (=Grand croix) de l’ordre de Léopold II

Titre
Grand officier de l’ordre de Léopold

Titre
Commandeur de l’ordre de l’Etoile Africaine

Titre
Croix civique de 1re classe

Titre
Grand cordon (=Grand croix) de l’ordre de Victoria avec Collier

Titre
Grand cordon (=Grand croix) de l’ordre de la Couronne d’Italie

Titre
Grand cordon (=Grand croix) de l’ordre du Medjidié

Titre
Grand cordon (=Grand croix) de l’ordre du Lion et du Soleil

Titre
Grand officier de la Légion d’Honneur

Titre
Commandeur de l’ordre du Jade (Chine)

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 4 septembre 1844Namur, Belgique
10 mois
sœur plus âgée
3 ans
sœur plus âgée
4 ans
sœur plus âgée
Armes des Barons MoncheurMarie Louise Françoise Ghislaine Moncheur
Naissance : 25 août 1851 44 27Namur, Belgique
Décès : 18 novembre 1936Mont-sur-Marchienne, Hainaut, Belgique
6 ans
lui
Famille avec Mary Daisy Holman - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : 20 octobre 1887Bruxelles, Brabant, Belgique
2 ans
fille
1 an
fille
2 ans
fille
Armes des Barons MoncheurLouisa Henriette Hortense Ghislaine Moncheur
Naissance : 15 décembre 1892 35 23Rome, Latium, Italie
Décès : 20 novembre 1906Washington, New-York, Etats-Unis d'Amérique
Famille avec Charlotte Clayton - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : 15 janvier 1902Mexico City, Mexique
2 ans
fille
4 ans
fils
Armes des Barons MoncheurCharles François Alexis Ghislain Moncheur
Naissance : 23 octobre 1908 51 32Washington D.C., New-York, Etats-Unis d'Amérique
Décès : 20 octobre 1977Bruxelles, Brabant, Belgique
3 ans
fille

NoteQuartiers de Ludovic, Baron Moncheyr, Ambassadeur de S.M. (1857-1940) (Extrait de l'ascendance Goffinet - Montpellier d'Annevoir)
Cote du document : SOSA 14&15
Date d’entrée dans le document original : 1989
Qualité des données : source secondaire
SourceAnnuaire de la Noblesse belge
Cote du document : Généalogie de la famille Moncheur, A.N.B. 1940-1941, 1ère partie, p. 145., par le chevalier Parthon de Von
Date d’entrée dans le document original : vers 1940
Qualité des données : source primaire
Généalogie de Prelle de la Nieppe dans l'Annuaire de la Noblesse belge de 1899, première partie

Note: de PRELLE de la Nieppe

Type: Document


Généalogie de Prelle de la Nieppe dans l'Annuaire de la Noblesse belge de 1890, première partie

Note: PRELLE DE LA Nieppe (de)

Type: Document





Généalogie de Prelle de la Nieppe dans l'Annuaire de la Noblesse belge de 1862

Note: PRELLE.

Type: Document


SourceQuartiers de Ludovic, Baron Moncheyr, Ambassadeur de S.M. (1857-1940) (Extrait de l'ascendance Goffinet - Montpellier d'Annevoir)
Cote du document : SOSA 14&15
Date d’entrée dans le document original : 1989
Qualité des données : source secondaire
Note
MONCHEUR, Baron Ludovic. Né à Bruxelles, le 12 mai 1857, y décédé, le 25 juin 1940. Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire en Grande-Bretagne, 1917-1927. en Turquie, 1909-1914. aux États-Unis, 1901-1909. en Mexique, 1897-1901. Grand Croix de l/'Ordre de la Couronne et de l/'Ordre de Léopold II, Grand Officier de l/'Ordre de Léopold, Croix Civique de 1re Classe, Médaille Commémorative du Règne de Léopold II, Médaille Commémorative du Centenaire. Collier de l/'Ordre Royal de Victoria Grande-Bretagne, Grand Croix de l/'Ordre du Lion et du Soleil de Perse, de l/'Ordre de la Couronne d/'Italie et de l/'Ordre du Jade de Chine, Grand Officier de l/'Ordre de la Légion d/'Honneur de France, Commandeur de l/'Ordre de l/'Étoile Polaire de Suède, Officier de l/'Ordre de la Couronne de Chêne de Luxembourg, Chevalier de l/'Ordre de Charles III d/'Espagne. MONCHEUR, Ludovic-Alfred-Joseph-Ghislain, Baron, diplomate, né à Bruxelles le 12 mai 1857, y décédé le 25 juin 1940. Le baron Moncheur était issu d’une famille de négociants notables établie à Tournai à la fin du XVIe siècle. Son grand-père, licencié ès lois, était devenu au début du XIXe siècle maître de forges à Andenne ; son père, magistrat les premières années de l’indépendance de la Belgique , était entré dans la politique ; pendant trente-deux ans député de Namur, il avait été ministre des travaux publics dans le cabinet Malou, de 1871 à 1873, et avait reçu en 1881 le titre de baron, transmissible à tous ses descendants. Après avoir conquis son diplôme de docteur en droit à l’Université de Louvain, Ludovic Moncheur avait été admis dans la carrière diplomatique avec le grade d’attaché de légation le 1er décembre 1882. Il y connut au cours des vingt premières années les affectations les plus variées. Nommé à La Haye le 29 mai 1883, il fut promu le 28 novembre de la même année secrétaire de légation, puis transféré en cette qualité successivement le 27 janvier 1885 à Madrid, le 30 juin 1886 à Vienne, le 23 janvier 1887 à Berlin, le 12 février 1888 à Lisbonne, le 10 février 1890 à Rome. Elevé au grade de conseiller le 19 mai 1882, il fut nommé ministre-résident à Mexico le 7 septembre 1897 et à Washington le 5 juillet 1901. Promu au grade d’envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire le 23 octobre 1902, il fut accrédité en cette qualité à Constantinople le 15 mai 1909 ; il y demeura jusqu’au 20 novembre 1914, date à laquelle la participation de la Turquie à la guerre aux côtés des puissances centrales entraîna son rappel. Ainsi rendu disponible, il remplit pendant le conflit diverses fonctions : président du comité d’enquête économique et de la commission consultative de la marine à Londres, vice-président du comité d’assistance aux prisonniers de guerre en Allemagne ; le baron Edmond de Gaiffier d’Hestroy ayant été nommé ministre à Paris, il lui succéda le 7 septembre 1916 dans les fonctions de directeur général des affaires politiques au ministère des affaires étrangères installé à Sainte-Adresse pendant l’occupation allemande de la Belgique. Désigné comme chef de la mission que le gouvernement envoya aux Etats-Unis en juin 1917, il reçut pour instructions de faire valoir la volonté de la Belgique de rejeter après la guerre une neutralité obligatoire qui, tout en réduisant ses droits souverains, s’était révélée une protection illusoire, et d’attirer l’attention du président Wilson sur les garanties nécessaires pour préserver de tout risque l’existence à venir de la Belgique. Il obtint la promesse que la question serait étudiée. Au cours de l’audience qui lui fut accordée et dont il rendit compte le 14 octobre, le président parut avoir moins de confiance dans une Ligue des Nations, très difficile à organiser, que dans une alliance défensive entre les nations de l’entente. « En vertu de ce pacte, lui avait-il dit, la Belgique devrait aider la France si elle était attaquée par l’Allemagne et, réciproquement, la France et les autres pays ayant signé le pacte devraient venir au secours de votre pays s’il était victime d’une agression. » Paul Hymans étant devenu ministre des affaires étrangères, le baron Moncheur le remplaça à la tête de la légation de Belgique à Londres le 31 octobre 1917 ; accrédité en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire le 12 août 1920, il vit ses fonctions dans ce poste de première importance se prolonger jusqu’en 1927. Il y donna toute sa mesure. Sa première tâche fut de poursuivre l’action diplomatique de son prédécesseur en vue d’obtenir, ainsi qu’il l’avait déjà entrepris aux Etats-Unis, les nouvelles garanties de sécurité dont la Belgique devrait bénéficier après la guerre. Cette question fut posée en 1919 à la Conférence de la Paix en même temps que celle de la révision des traités de 1839 et du Luxembourg. Il incombait au baron Moncheur de soutenir à Londres les efforts accomplis par Hymans à Paris. Il fut ainsi chargé, dans le courant de l’été 1919, de solliciter l’extension à la Belgique de la garantie défensive que l’Angleterre et les Etats-Unis avaient accordée à la France en cas d’agression de l’Allemagne. Le Traité de Versailles étant entré en vigueur, il eut à s’occuper de son exécution. Le 18 mars 1920, il était appelé à représenter la Belgique au Conseil Suprême qui, réuni à Londres sous la présidence de Lloyd George, avait été saisi d’une demande du gouvernement allemand d’envoyer des troupes dans le bassin de la Ruhr et dérogation à l’article 42 du traité. Ces troupes ayant pénétré dans la zone neutre sans attendre l’autorisation sollicitée, l’armée française occupa Francfort et quatre autres villes rhénanes le 6 avril, en dépit de l’opposition de l’Angleterre. Le gouvernement belge décida le 8 avril de se solidariser avec la France et de participer à cette opération par l’envoi d’un bataillon. Le baron Moncheur dut user de toute sa diplomatie pour dissiper le ressentiment qu’en conçut le Foreign Office. Au sous-secrétaire d’état qui reprochait à la Belgique de n’avoir pas tenu sa promesse d’agir solidairement avec ses alliées, il répondit, parvenant ainsi à le faire sourire : « si je vous promets que je vous accompagnerai si vous allez à Paris, je ne prends pas par là l’engagement de ne jamais aller dans cette ville si vous restez indéfiniment en Angleterre ». L’orage ne tarda pas à s’apaiser ; les troupes belges et françaises évacuèrent Francfort le 17 mai. Le baron Moncheur s’efforça en vain, au cours de 1920, d’obtenir que le Royaume-Uni participât aux conversations engagées entre les états-majors belge et française, et qui aboutirent à l’accord militaire du 7 septembre 1920. Mais l’occasion s’offrit en 1922, à la conférence de Cannes, de reprendre les pourparlers en vue du renouvellement de la garantie inscrite dans les traités de 1839 ; Theunis et Jaspar rallièrent Lloyd George et Curzon à un projet d’accord belgo-britannique qui devait être conclu parallèlement à un accord similaire franco-britannique. Les négociations que le baron Moncheur poursuivit à Londres avec lord Curzon permirent de le mettre au point, mais le gouvernement anglais faisait dépendre sa signature de la conclusion de l’accord franco-britannique qui se heurta à des obstacles insurmontables. La question demeura en suspens jusqu’en 1925, quand les modifications survenus dans la situation internationale permirent de la reprendre sur de nouvelles bases. L’Angleterre ayant rallié la France à l’idée d’un accord d’assistance mutuelle auquel l’Allemagne participerait et qui assurerait la paix sur le Rhin, le baron Moncheur prit une part active aux négociations qui se poursuivirent à Londres en même temps que dans les autres capitales intéressées et qui aboutirent à la signature des accords de Locarno le 16 octobre 1925. Dans l’intervalle, en novembre 1922, le gouvernement avait eu recours à l’expérience que le baron Moncheur avait acquise avant la guerre, au cours de sa longue mission à Constantinople, et l’avait chargé de diriger la délégation belge à la conférence réunie à Lausanne en vue de conclure la paix avec la Turquie. Le baron Moncheur, arrivé au terme d’une carrière de quarante-cinq ans, quitta le 3 juillet 1927 la capitale britannique où il avait représenté la Belgique pendant dix ans. Les manifestations dont il fut l’objet à son départ montrèrent la position qu’il y avait acquise. Le Lord-Maire offrit en son honneur un banquet de cent cinquante couverts ; un tel hommage à un diplomate étranger à la fin de sa mission était sans précédent. Les grands journaux lui consacrèrent des éditoriaux. Le Times salua en lui « one of the most familiar figure in post-war society » ; il connaissait l’Angleterre actuelle au moins autant que beaucoup d’Anglais et, ajoutait le journal, ce qu’il y avait de remarquable dans la carrière du baron Moncheur, c’était l’aisance avec laquelle il avait semblé effectuer la transition de la veille diplomatie aux conditions totalement différentes de la période de guerre où il avait dû s’occuper des traités de paix, du nouveau statut international de la Belgique , des réparations, de la Ruhr , de Locarno, de l’Escaut… Hymans, alors ministre des affaires étrangères, ne voulut pas se priver du concours que la sagacité, la grande expérience, les nombreuses relations du baron Moncheur dans le monde diplomatique pouvaient encore lui apporter malgré l’âge de la retraite. Il y fit appel à l’occasion des sessions du Conseil de la Société des Nations à Genève ; depuis un an, la Belgique n’en était plus membre ; il importait néanmoins qu’elle fût renseignée sur les échanges de vues auxquels procédaient les grandes puissances signataires des accords de Locarno en marge des séances sur des questions la concernant telles que l’évacuation anticipée de la Rhénanie instamment demandée par l’Allemagne et la commercialisation des réparations suggérée par la France. Le baron Moncheur était en mesure de recueillir sur elles des informations confidentielles, soit auprès de sir Austin Chamberlain, le secrétaire d’état Britannique des affaires étrangères, qui le tenait en grande estime, soit auprès de von Schubert, secrétaire d’état du ministère des affaires étrangères à Berlin qu’il connaissait depuis plus de vingt ans. Ces questions firent l’objet d’importantes délibérations entre les hommes d’état que l’assemblée de la Société des Nations avait appelés à Genève en septembre 1928. Le baron Moncheur faisait partie de la délégation belge. Le chancelier Muller soumit à une réunion restreinte à laquelle participaient Briand pour la France et lord Cushendun pour le Royaume-Uni sa demande d’évacuation anticipée. C’est au baron Moncheur qu’Hymans, empêché d’assister à l’une des séances, demande de représenter la Belgique. En 1925, à l’époque où il était ministre des affaires étrangères, Vandervelde avait créé une commission consultative appelée à délibérer sur les principales questions de politique étrangère intéressant la Belgique. Il en avait confié la présidence au baron Beyens ; le second vétéran de la diplomatie belge qu’il y avait nommé était le baron Moncheur. Cette commission, qui comprenait aussi Louis de Brouckère et où siégeaient, à côté du ministre, trois de ses collaborateurs, fut maintenue par Hymans quand, en 1926, il succéda à Vandervelde à la tête du département. A la mort de Beyens, c’est Moncheur qu’il appela, le 21 avril 1934, à en prendre la présidence. Au moment où il avait quitté Londres en 1927, le Times avait relevé parmi les traits de son caractère « his humorous foible of veiling great knowledge and accurate perception under an engaging assumption of ignorance ». Les éminentes qualités du baron Moncheur, en effet, n’apparaissaient pas au premier abord. C’était un diplomate discret dont la parole était parfois hésitante ; mais il avait, ainsi que l’a dit Hymans, « des dons remarquables d’adresse aimable et insinuante » ; il savait gagner la confiance de ceux auprès desquels, particulièrement dans les pays anglo-saxons, il représentait son pays ; son expérience, la finesse de son esprit à laquelle se mêlait une pointe d’humour, sa sagacité lui valaient en même temps leur estime. Fernand Vanlangenhove – Biographie Nationale.
Note
Baron Ludovic Moncheur The Baron Ludovic Moncheur (L. A. J. G.), Belgian Envoy Extraordinary and Minister Plenipotentiary, born at Brussels, Belgium, May 12, 1857, son of Baron Francois and Louise (Bauchau de Doetinghen), married Oct. 26, 1887, at Paris, France, Miss Mary Daisy Holman, born July 3, 1869, at Baltimore, Md., died Nov. 11, 1897. The Baroness Mary was a daughter of George F. and Mrs. Katherine (Steenberger) Padelford Holman, a grand- daughter of Dr. Silas Holman of Gardner, Maine, and great-granddaughter of General Silas Holman of Bolton, Mass., U. S. A. The Baron is a Doctor of Law from the University of Louvain, 1879. Attache of Legation at the Hague, 1882. Secretary of Legation, 1883. At Madrid, Spain, 1885; at Vienna, 1886; at Berlin, 1887; at Lisbon, Spain, 1888; at Eome, 1889; Counselor of Legation, 1892; Minister Resident at Mexico, 1897; E. E. and M. P. at Washington, D. C., 1902. Children : Marguerite, Baroness Moncheur, b. 1889. Ollia, Baroness Moncheur, b. 1890. Louise, Baroness Moncheur, b. 1892; d. Nov. 20, 1906. He married, (2) Charlotte, daughter of Hon. Powell Clayton, U. S. Ambassador to Mexico. Source: THE HOLMANS IN AMERICA CONCERNING THE DESCENDANTS OF SOLAMAN HOLMAN WHO SETTLED IN WEST NEWBURY, MASSACHUSETTS, IN 1692-3, ONE OF WHOM IS WILLIAM HOWARD TAFT, THE PRESIDENT OF THE UNITED STATES. INCLUDING A PAGE OF THE OTHER LINES OF HOLMANS IN AMERICA, WITH NOTES AND ANECDOTES OF THOSE OF THE NAME IN OTHER COUNTRIES. By DAVID EMORY HOLMAN, M. D. OF AiTLEBoao, Massachusetts, U. S. A. VOLUME ONE
Note
Après des études de droit, Ludovic Moncheur embrassa la carrière diplomatique. Comme ministre il fut en poste à Mexico, Washington, Constantinople puis devint le premier ambassadeur permanent à Londres. Il fut grand-croix de l'ordre de la Couronne et titulaire de très nombreuses distinctions belges et étrangères. Après sa retraite, il succéda à Emile Vander Velde à la présidence de la Commission diplomatique près le ministère des Affaires étrangères.
MariageFaire-part de Mariage entre Ludovic Moncheur et Mary HolmanFaire-part de Mariage entre Ludovic Moncheur et Mary Holman
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 862 × 737 pixels
Taille du fichier : 111 Ko
Type : Photo
MariageFaire-part de Mariage entre Ludovic Moncheur et Charlotte ClaytonFaire-part de Mariage entre Ludovic Moncheur et Charlotte Clayton
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 869 × 1 128 pixels
Taille du fichier : 445 Ko
Type : Photo
Objet médiaA la pieuse mémoire du Baron Ludovic MoncheurA la pieuse mémoire du Baron Ludovic Moncheur
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 300 × 496 pixels
Taille du fichier : 27 Ko
Type : Document
Objet médiaBaron Ludovic MoncheurBaron Ludovic Moncheur
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 553 × 834 pixels
Taille du fichier : 89 Ko
Type : Photo
Objet médiaSON TO BARON MONCHEUR.; President Roosevelt Congratulates the Belgian Minister.
Format : application/pdf
Taille du fichier : 28 Ko
Type : Journal
Note: SON TO BARON MONCHEUR.; President Roosevelt Congratulates the Belgian Minister.
Objet médiaBaron Ludovic MoncheurBaron Ludovic Moncheur
Format : image/png
Dimensions de l’image : 374 × 361 pixels
Taille du fichier : 126 Ko
Type : Photo
Note: Baron Moncheur and the Mayor of New York leaving City Hall after the city’s impressive tribute to th…
Objet médiaBaron Moncheur happy over arrival of heir
Format : application/pdf
Taille du fichier : 2 067 Ko
Type : Journal
Note : The Washington times. (Washington [D.C.]) 1902-1939, October 24, 1908, Last Edition, Page 4, Image 4
Objet médiaPhoto de Son Excellence le baron Ludovic MoncheurPhoto de Son Excellence le baron Ludovic Moncheur
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 3 072 × 4 608 pixels
Taille du fichier : 2 634 Ko
Type : Photo
Objet médiaWedding Alix MoncheurWedding Alix Moncheur
Format : image/png
Dimensions de l’image : 354 × 636 pixels
Taille du fichier : 263 Ko
Type : Journal
Image principale : non
Note: Mrs. George F. Holman has issued invitations to the marriage of her grand daughter, Baroness Alix Mo…
Objet médiaArmes des Barons MoncheurArmes des Barons Moncheur
Format : image/png
Dimensions de l’image : 600 × 654 pixels
Taille du fichier : 75 Ko
Type : Armoiries
Image principale : oui
Note: "De gueules à la fasce d’argent chargée de trois marteaux (penchés) de sable."
Objet médiaArmes des Barons MoncheurArmes des Barons Moncheur
Format : image/png
Dimensions de l’image : 600 × 654 pixels
Taille du fichier : 75 Ko
Type : Armoiries
Image principale : oui
Note: "De gueules à la fasce d’argent chargée de trois marteaux (penchés) de sable."