Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Armes de Mosselman

Laure Mosselman du ChenoyÂge : 70 ans18541925

Nom
Laure Mosselman du Chenoy
Prénom(s)
Laure
Nom de famille
Mosselman du Chenoy
Naissance 22 décembre 1854 50 32

MariageBeniamoni Tristano Ruffo di CalabriaAfficher cette famille
oui

Décès du pèreThéodore Mosselman du Chenoy
27 mai 1876 (Âge 21 ans)

Naissance d’un fils
#1
Fulco Antonio Francesco Beniamino Benedetto Ruffo di Calabria
12 août 1884 (Âge 29 ans)
Décès d’un époux/épouseBeniamoni Tristano Ruffo di Calabria
29 avril 1901 (Âge 46 ans)

Décès 1 juin 1925 (Âge 70 ans)

Titre
Duchesse de Guardia Lombarda

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 1841
14 ans
elle
La famille du père avec Flora Mosselman - Afficher cette famille
père
belle-mère
Mariage : 1823
Famille avec Beniamoni Tristano Ruffo di Calabria - Afficher cette famille
mari
elle
Mariage :
fils

Note
Laure Mosselman du Chenoy (1851-1925), duchesse de Guardia Lombarda, grand-mère paternelle de Sa Majesté la reine Paola Lorsque dans Le Parchemin de mai 1959, étaient évoquées les parentés belges de donna Paola Ruffo di Calabria, qui allait devenir princesse de Liège puis, trente-quatre ans plus tard, reine des Belges, le baron Roland d’Anethan fournit de nombreux éléments généalogiques basés sur ses recherches relatives aux Mosselman. C’est probablement de Linkebeek que le fils du premier ancêtre connu de la famille Mosselman, Jan, fils d’Olivier, vint s’installer à Bruxelles dont il fut reçu bourgeois en 1369. Il était boucher, et ce métier occupa ses descendants jusqu’au XVIIIe siècle. Il ne faut pas s’imaginer ces bouchers de l’Ancien Régime comme de petits détaillants. C’étaient en fait de riches commerçants, qui achetaient le bétail et le faisaient engraisser sur des terres qui leur appartenaient, dans les environs immédiats de Bruxelles. Ils possédaient des tueries, plusieurs étals à la Grande Boucherie, vendaient en gros et faisaient le commerce des peaux, si important pour l’artisanat d’autrefois, avant que les produits de substitution ne soient introduits par l’industrie du XIXe siècle. Les Mosselman exercèrent ce métier pendant six siècles, accédant toujours au poste de doyen de la «Nation Notre-Dame» : celle-ci regroupait, entre autres, les bouchers et les marchands de poisson de mer. Pendant près de cinq siècles, ils firent partie de la «Gilde drapière» - dont on peut comparer la fonction à celle d’une Chambre de commerce - et du Conseil de la ville ; déjà en 1482, Jean Mosselman fut choisi comme bourgmestre par les Nations. Au XVIIIe siècle, plusieurs d’entre eux prouvèrent leur ascendance lignagère pour accéder à l’Echevinat, et ils commencèrent à exercer des professions juridiques ou administratives. Au XIXe siècle, ils donnèrent toute leur mesure l’éclatement du système des corporations leur permit d’élargir leurs ambitions, de devenir fondateurs d’entreprises industrielles et commerciales et d’assurer un rôle politique. Les personnalités les plus remarquables furent alors le sénateur de Nivelles et grand propriétaire terrien Théodore Mosselman du Chenoy, le sénateur de Mons-Soignies Fernand Mosselman, le pionnier de l’industrie du zinc et fondateur de la Vieille Montagne François-Dominique Mosselman et sa fille la comtesse Le Hon, épouse du premier représentant de la Belgique à Paris. Cet ouvrage intéressera surtout les familles bruxelloises, mais bien d’autres aussi en raison du jeu des alliances. Citons parmi elles les Adan, Aerts, Aignan, d’Anethan, van Antwerpen, van Assche, Bartels, Bartholyns, Baston dit de Branstraet, Berckmans, van der Borcht, Braconnier, de Breuilly, de Broyer, van der Bruggen, Brummel, du Bus de Gisignies, Cammaerts, Camusel, César dit de la Fontaine, Coghen, Cooper, Corluy, van Cortenberg, van Culemborg, van Cutsem, Faucheur, Fiévez, Fontenillat, de Francquen, Gaucheret, Gazzani, Gilbert, Goffint, Van Hamme, Hamon des Roches de Bournay, de Hase, Le Hon, Huyghens, Imbrechts, t’Kint, Lammens, Lanné, De Launoy, Lauwereys, Maleck de Werthenfels, Meert, Mettenius, van Mons, Muts, Neef (de Sainval), Van Notterschaten, van Nuffel, Offhuys, Orts, van Overbeke, van Parys, Popelaire, du Pré, de Reichel, van der Rest, de Ro, Robyns de Leeu, de Rudder, Ruffo di Calabria, Sauvage, t’Seraerts, t’Serstevens. Simon, Solvyns, Sophie, Stocquart, van der Stricht, Stuttberg, Tacqué, Thielens, van Turnhout. van de(n) Velde(n), Velghe, de Vette, van Willigen, Wyns, de Zangré. Un volume de 184 pages, 28 pages d’illustrations dont 14 en quadrichromie, armoiries, tableaux de parenté, index des noms de famille, format 19 x 24 cm, broché avec reliure au fil de lin, constituant le Recueil XLVIII de l’Office généalogique et héraldique de Belgique. Tirage limité Auteur(s): Bon R. d\'ANETHAN et † Vte de JONGHE d\'ARDOYE Recueil(s): XLVIII Année: 1998 Tome(s): 1 Source: oghb.be
Objet médiaArmes de MosselmanArmes de Mosselman
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 392 × 558 pixels
Taille du fichier : 76 Ko
Type : Armoiries
Objet médiaArmes de Ruffo di CalabriaArmes de Ruffo di Calabria
Format : image/png
Dimensions de l’image : 455 × 500 pixels
Taille du fichier : 44 Ko
Type : Armoiries
Note : Source: users.skynet.be/fa802969