Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Armes de la famille de Prelle de la Nieppe

Gérard Compère dit de Prelle1503

Nom
Gérard Compère dit de Prelle
Prénom(s)
Gérard
Nom de famille
Compère
Suffixe du nom
dit de Prelle
Naissance d’une fille
#1
Jehanne Compère

Naissance d’une fille
#2
Marie de Compère dite de Prelle

Mariage d’un parentLambert CompèreKaterine GillotAfficher cette famille
avant décembre 1451

Décès de la mèreMarie de Havrech dite de Presles
avant décembre 1451

Décès d’un frèreAdam Compère dit Coppe
avant janvier 1476

MariageIsabeau des CampsAfficher cette famille
vers 25 mars 1478

Source : Le Parchemin
Publication : Bulletin bimestriel édité par l'Association royale OFFICE GÉNÉALOGIQUE ET HÉRALDIQUE DE BELGIQUE
Cote du document : 77e année, Juillet-Août 2012, n° 400, p.340
Décès du pèreLambert Compère
avant décembre 1484

Profession
Echevin de Feluy
de 1479 à 1487

Profession
Lieutenant-Maïeur de Feluy
de 1481 à 1484

Profession
Maïeur de Bonne-Espérance à Feluy
de 1486 à 1491

Décès d’un frèreLambert Compère dit Coppe
vers 1492

Naissance d’une fille
#3
Françoise Compère
1497

Profession
Bailli de Feluy
de 1488 à 1503

Profession
Bailli de Tiberchamps à Seneffe
de 1498 à 1499

Décès 1503

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : après novembre 1430
frère
lui
frère
La famille du père avec de Weis de Ghillenghien dite des Weis - Afficher cette famille
père
belle-mère
Mariage : avant novembre 1430
La famille du père avec Katerine Gillot - Afficher cette famille
père
belle-mère
Mariage : avant décembre 1451
Famille avec Isabeau des Camps - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : vers 25 mars 1478
fille
fils
fils
fille
fille
fille

MariageLe Parchemin
Publication : Bulletin bimestriel édité par l'Association royale OFFICE GÉNÉALOGIQUE ET HÉRALDIQUE DE BELGIQUE
Cote du document : 77e année, Juillet-Août 2012, n° 400, p.340
Note
Gérart COMPERE fut échevin de Feluy en 1479-87, lieutenant-maïeur en 1481-84.... bailli de 1488 à son décès (sauf une interruption en 1492 ?). Il apparaît encore comme maïeur de Bonne-Espérance à Feluy en ...1486-91... et comme bailli de Tiberchamps à Seneffe en ...1498-99... Sa mort survint en 1503. En 1496, il tenait de Gosselies deux fiefs audit lieu, dont l´un consistant en une rente sur la maison avec grange qui lui appartenait (1). Gérart Compère s´unit peu avant le 25 mars 1478 à Isabeau des Camps encore vivante en juin 1532, fille d´Eustace, bailli de Feluy, et de Jehanne de Sirieux, dite Canebustin. On leur connait six enfants, qui portèrent, soit : écartelé : au 1er, gironné d´or et de gueules de dix pièces ; au chef d´argent, chargé de trois étoiles à six rais du second (2) (Havrech modifié) ; au 2e, de des Camps ; au 3e, d´or à une hure de sanglier de sable et de gueules et sur le chef, trois étoiles à six rais de sable. (1) D. U. BERLIERE, ouvr. cité, t. III, p. 175. (2) C´est le cas de Marie, épouse le Prince (Epitaphier ms. de LE BOUCQ). Feu Edgard de Prelle attribuant sans doute ce blasonnement à une erreur de copie, l´a négligé dans A. A. N., t. IV, p. 462. Source: Généalogies Nivelloises, René Goffin.
Note
Le 14-10-1500, Jehan Darkennes, marchand de pierre demeurant à Feluy, vend à Gérard Compère, bailli de Feluy, une terre labourable gisant en la closure au dessus des carrières dudit Jehan, tenant au grand chemin allant dudit feluy à Nivelles, à la ruelle allant duduit Jehan au grand chemin, à l’héritage Henry Jolly et à Nicaise Le Feron. Source: Maison de la mémoire de Seneffe, http://mdmemoireseneffe.blogspot.com/2010_02_01_archive.html
Note
Dans différents chirographes faisant partie du greffe scabinal de Feluy nous voyons que le 25 septembre 1477 Gérard Compère achète une rente de 2 florins d'or Philippus à Bernard del Spout, seigneur de Bousvau ; que le 26 août 1491 il acquiert plusieurs parties d'héritages à M(ri). Jehan Descamps, chanoine de Sainte-Gertrude à Nivelles. Source: Annuaire de la noblesse belge de 1899, première partie, p. 125-126.
Note
LA STRUCTURE FEODALE DE FELUY Si les arche?ologues trouve?rent des restes d'e?tablissements romains et me?rovingiens dans l'aire du territoire de ce qui deviendra Feluy, rares sont les archives parvenues jusqua? nous en dec?a? du Xle? sie?cle nous parlant du village, tout au plus quelques mentions cite?es par Stroobant (1): Le passage du Comte Albon le 22 mai 820 (2), qui te?moigne de l'existence d'une tour; un miracle a? Lembeek, sur la personne d'une Feluysienne en 1006 (3). Mais un fait plus inte?ressant pour notre sujet est celui d'e?tre cite? dans le pre?tendu testament de Sainte-Aldegonde. Aldegonde naquit sous le re?gne de Dagobert 1er. La tradition situe sa naissance en 630. Elle est fille de Walbert, domesticus de Clothaire II, et de Bertille, de noblesse neustrienne. Elle est soeur de Sainte-Waudru. Elle mourut en 684. Ce sont les quelques e?le?ments certains que nous livre la Vitae Aldegundae prima, e?crite vers 710-720 (4). Line tradition remontant au Xe? sie?cle fait de Sainte-Gertrude de Nivelles une cousine d'Aldegonde et de Waudru, mais cette tradition est controverse?e (5). Il est convenu d'admettre que Sainte Aldegonde n'a pas fait un testament mais a dote? de son vivant le monaste?re de Maubeuge. Il existe deux versions de ce fameux "testament", aucune n'est contemporaine de la sainte, elles sont apocryphes. Le premier date vraisemblablement du Xle? sie?cle et a e?te? fabrique? pour soutenir des revendications immobi1ie?res. Le second semble e?tre du XIle? sie?cle et a pour objet de de?terminer les rapports entre les deux chapitres maubeugeois, cette version a mis a? profit la premie?re. C'est dans cette deuxie?me version que l'on parle de Feluy. Les indications toponymiques du document ne sont valables que pour cette e?poque. Le re?dacteur de la deuxie?me version fut amene? a? attribuer a? un ancien pagus, entre autres, Feluy et Anderlues (6). On peut affirmer que ces localite?s n'ont jamais fait partie du Bracbantensis pagus (7), la notion de pagus e?tait de?ja? dans l'oubli a? cette e?poque. Feluy e?tait compris dans 1'archidiaconne? de Hainaut en 1177. Nous en concluons que Feluy fit partie de l'ai tare de Maubeuge au de?but du Xlle? sie?cle. Un autre e?le?ment permet d'affirmer la possession de Feluy a? cette e?poque par Maubeuge: (1) STROOBANT C, Histoire de la commune de Feluy, Bruxelles, J.H.Dehou, 1858, 616 p. (2) STROOBANT C., Histoire ...op-cit, p. 22. Extrait de VINCHANT, Annales du Hainaut, t. 2, p.147. (3) STROOBANT C., Histoire ...op-cit, p.22-23. Extrait des Acta Sanctorum. Saint Ve?ron, p.10. (4) HELVETIUS A-M., Abbayes, e?ve?ques et lai?ques. Une politique du pouvoir en Hainaut au moyen-a?ge (VIIe?-XLe? sie?cle), Bruxelles, 1994, pp.45-75. (5) Idem, p. 47. (6) BONENFANT P., Le pre?tendu testament de Sainte Aldegonde, in Bull, de la Commission royale d'Histoire, n° 98, 1934, pp. 219-238. (7) BONENFANT P., Le pagus de Brabant, in Bull, de la Socie?te? belge d'Etudes ge?ographiques, t.5, 1935, pp.25-78. Sur les "pagi" en ge?ne?ral voir: C. PIOT, Les pagi de la Belgique et leurs subdivisions pendant le moyen-a?ge, in Me?moires de l'acade?mie royale de Belgique, t. 39, 1879. C'est l'implantation du culte de Saint-Etton (1) dont la Vitae ne fut re?dige?e qu'au Xle? sie?cle par un chanoine de Fussiau (2), et encourage? par le chapitre de Sainte-Aldegonde de Maubeuge. Etton est cite? dans le "testament" cite? supra. Nul ne sait comment Feluy passa aux mains de lai?ques, e?taient- ce des avoue?s peu scrupuleux qui s'arroge?rent le droit de proprie?te?? ou suite au re?glement par Brunon, archeve?que de Cologne, comme le sugge?re Stroobant? (3). Rien ne nous le confirme. La premie?re mention d'un seigneur de Feluy apparai?t en 1099 et celle du don de l'e?glise par des lai?ques en 1177 (voir infra). Mais par la voie de la suzerainete? des nombreux fiefs qui re?sulte?rent du de?membrement fe?odal de la paroisse de Feluy, on en arrive a? conclure que c'est l'importante famille d'Enghien qui avait re?ussi a? s'approprier en grande partie le domaine de l'abbaye de Maubeuge sur le territoire de Feluy. En effet, la seigneurie Feluy est un fief de la cour fe?odale d'Henripont, qui elle me?me relevait d'Enghien, comme le prouve en 1263, la vente d'une part de la di?me de Feluy par Godefroid, sire de Feluy: "Nous, Watiers, sires d'Angien, faisons asavoir a tous chias qui ces lettres veront que Godefrois, sires de Fellui, nom a Gossuin de Heriepont, chevalier, nostre home, a reporteit en le main ledit Gossuin devant ses homes toute le di?me qu'il tenoit, a Fellui et en le posteit de lui en fief, a oes l'e?glise de Bon Espe?rance.. "(4) Marie d'Enghien e?tait veuve en 1221 de Gossuin I d'He?ripont fils d'Englebert de He?ripont qualifie? en 1212 de "homo" d'Englebert d'Enghien. Ce qui explique le passage d'enghien vers He?ripont. D'autre part, la seigneurie de Lescaille qui est la re?sultante d'un partage de la vaste seigneurie qui s'e?tendait sur Ecaussinnes, Ronquie?res et Feluy, est vassale du Duche? de Havre? dont les seigneurs sont une branche de la famille d 'Enghien. De plus, la seigneurie du Croquet de?pend de la cour fe?odale de Fontaine-1'Eve?que qui elle aussi rele?ve pour une partie de la cour fe?odale d'Enghien. Toutes les parties distinctes du territoire de la paroisse de Feluy convergent donc vers cette famille d'Enghien qui est si pre?sente dans la re?gion (Ecaussinnes, Seneffe, Scaillemont, Ronquie?re ). A TERRES LIBRES. Nous allons examiner comment ce territoire est partage? entre les diffe?rentes terres et fiefs qui le compose: Il y a d'abord les terres libres de toutes de?pendances, les terres d'Eglise et les alleux: (1) GRAUX A., Une chapelle de Feluy, St.Etton et St.Gorgon, in Bull. S.R.H.F.E.S. n°3-1977, pp. 12-14. (2) HELVETIUS A-M., Abbayes... op-cit pp.84, 123, 141, 167. (3) STROOBANT C., Histoire ...op-cit, p. 23. (4) STROOBANT C., Histoire ...op-cit, p. 39. A) BIENS D'EGLISE a) Seigneurie de l'Espinette et Tenaules de Bonne-Espe?rance. En 1177, Robert et Hugo d'Harvengt donne?rent l'autel de Sainte-Aldegonde a? Feluy a? l'abbaye de Bonne-Espe?rance dont l'abbe? Philippe de Harvengt e?tait un proche parent et l'instigateur de ce don (1). Passe?e sous la juridiction de l'abbaye, cette dernie?re acheta un fonds de terre pour y ba?tir une maison de cure, celle-ci est nomme?e l'Espinette. D'autres dons constitueront les "tenaules et douaires de Bonnes-Espe?rance". Depuis l'arbitrage du 13-8-1273, la haute justice de l'Espinette est attribue?e au seigneur de Feluy sauf sur la maison, jardin de cure et terres adjacentes, ou? elle est attribue?e a? l'abbaye, avec les droits et e?moluments de la moyenne et basse justice sur tous les "douaires" de l'abbaye. Cette seigneurie a a? sa te?te bailli, mayeur et e?chevins. Ceux-ci peuvent lever le dixie?me denier sur toutes les transactions foncie?res dans la seigneurie, le dixie?me des mains-fermes, de me?me pour les ventes sur plainte pour non payement de rente. Ils e?xercent leurs droits sur les he?ritages, exercent les droits de meules, clain, respeus et d'abonage (fixation de bornes, des limites), de catel. Les manants de la seigneurie de l'Espinette doivent au seigneur de Feluy une rasie?re d'avoine nomme?e "Vicomte?" sur chaque maison, sauf le cure?. Ils be?ne?ficient de pouvoir vendre du vin, de la bie?re sans devoir payer de forage ou conge? (2). b) Terre de la chapellenie Saint-Nicaise. La chapellenie Saint-Nicaise en l'e?glise Sainte-Gertrude de Nivelles posse?dait une terre situe?e a? proximite? du Pont de Soignies a? la Warde. c) Terres de Bouttegnies Vers 980, l'abbaye de Saint-Ghislain posse?dait par le don d'un certain Bernard, un alleux nomme? Haletrut sur le territoire de Ronquie?res, qui devint "la cour d'Haurut". En 1182 l'abbaye de Saint-Ghislain ce?da tous ses biens de Ronquie?res a? l'abbaye de Cambron pour une rente annuelle de six marcs (3). Ce domaine s'e?tendait sur 200 ha. dont une partie d'environ 35 a? 36 bonniers se situait sur "les Rouges terres" de Feluy, au lieu dit Bouttegnies. d) Di?me de Feluy Le produit de la di?me e?tait conside?re? comme un fief. Elle e?tait re?partie en douzie?mes. (1) de la ROCHE MARCHIENNES E., Notice sur Harvengt et ses seigneuries, Mons, 1905, pp. 15-17. (2) Sur cette seigneurie, voir GRAUX A., La seigneurie de 1'Espinette a? Feluy, Dans: B.S.R.H.F.E.S. n° 4, 1993, pp. 16-28. (3) LANDERCY E., Histoire de Ronquie?res Dans: A.C.A.S., t. 17, 1957, pp.12-15. 7/12e?. appartenaient a? l'abbaye de Bonne-Espe?rance (1), 2/12e?. a? l'ho?pital du Roeulx, l/12e?. a? l'abbaye de l'Olive (2) et 2/12e?. a? l'abbaye de Saint-Foei11ien du Roeulx (3). 2) LES TERRES ALLODIALES Les biens allodiaux sont des terres qui e?taient a? l'origine e?xone?re?es de tout impo?ts. Il y en eut certainement plus que celles cite?es ci-dessous, mais elles ne nous ont laisse? aucune trace au niveau des archives. On sait que des terres allodiales faisaient partie du domaine du Clerbois. a) Le Franc Alleu En 1599, lorque les he?ritiers Guiot du Bois doivent une rente a? la Table des Pauvres on cite "le Franc alleu". Il y a lieu de ne pas le confondre avec le "Lie Franc" Terre situe?e dans la seigneurie de l'Escailles (4) b) Pont a? Lalieux (5) Lieu situe? a? la limite de Feluy et de Ronquie?res Alleutiers: Les familles de Hallut, de Lalieux, Dardenne, Lambert, Lisart B) TERRES FEODALES La fe?odalite? marqua de son sceau la plus grande partie du village en seigneuries et fiefs distincts. Nous ne de?finirons pas ici le re?gime fe?odal, mais un bref rappel nous situera en grandes lignes les termes de celui-ci. Le prince (comte de Hainaut) tenait des terres qu'il conce?da en fi?efs a? ses compagnons d'armes en re?compense et en e?change de la foi et de l'hommage. Il y a des fiefs directs dits amples (ex: La Rocq) , et des fiefs liges soumis a? la redevance du "liget" (1). Le feudataire, "homme-lige" a des obligations militaires, celles- ci furent plus tard monnaye?es. La proce?dure de passage d'un proprie?taire a? un autre (transport) passait par le rite du "relief" (2). Des parties de fiefs dites mains-fermes, e?taient conce?de?es aux manants moyennant la contribution dite cens. * FIEFS TENUS DU COMTE DE HAINAUT: 1) Seigneurie de la Rocq Le fief ample de la Rocq consistait en 1 bonnier 40 verges avec tour (construction de de?part du cha?teau) avec fosse?s, jardins et maison de ferme (3). Le seigneur y posse?dait la haute, moyenne et basse justice. Il pouvait e?tablir un bailli, greffier et e?chevins. La plupart du temps les actes de loi e?taient soumis aux e?chevins de Feluy. Feudataires (4) - Eustache de Bousies. - Wauthier de Bousies dit Fier a? Bras (Il fit ba?tir le donjon vers 1390). - Jean de Bousies, neveu du pre?ce?dent, comte de Faucquenberg. - Nicolas Rolin, chancelier de Bourgogne, par achat effectue? en 1453. - Antoine Rolin, son fils (relief de 1473). - Louis Rolin (relief de 1502). - Jean de Hun, pre?vo?t de Mons, par achat effectue? en mai 1508. - Jacqueline de Hun, sa nie?ce, e?pouse de Jacques de Mathijs. - Louis de Mathijs, son fils (relief du 3-9-1533) - Barthe?le?my de Mathijs, son fre?re, par achat le me?me jour. - Jehan de Mathijs, fils ai?ne? de Barthe?le?my (relief de 1566). - Pierre de Mathijs (relief du 15-5-1596) Gre?goire du Parcq, greffier de Feluy, bailli de Ghislenghien, par achat (4.000 livres tournois) le 15-5-1596. - Isabelle du Parcq, e?pouse de Rene? de Bestenraedt (relief du 20-2-1626). (1) VERRIEST L. , Le re?gime fe?odal dans le comte? de Hainaut, Louvain, 1917. (2) Pour connai?tre la proce?dure des reliefs de fiefs, voir l'introduction de l'article de l'abbe? L. JOUS, Fiefs de la seigneurie de la Follie et de la seigneurie d'Henripont. Dans: L 'interme?diaire des ge?ne?alogistes, n° 196, 1978. (3) GRAUX A., Feluy, petite histoire...op.cit. p.67. (4) Les feudataires que nous citons a? chaque rubrique sont ceux re?ve?le?s par les archives. - Jean-Rene? de Bestenraedt (relief du 9-1-1676). Isabelle-The?re?se de Bestenraedt, e?pouse de Gaspard le Blavier, il devint seigneur de la Rocq par le relief du 5-6- 1711. - Anselme-Franc?ois le Blavier (relief du 22-5-1767). 2) Fief dit du Mont de Buri Fief ample de 2 bonniers de terre labourable, situe? pre?s du cha?teau de la Rocq. Feudataires (1): - Collart Maieur (vendeur, 2-10-1391). - Jean Pinchon, bailli de Feluy. - Jean Honnechies dit Pinchon (he?ritier cite? en 1410-1411). - Collart de Biaumont, (Cambrai), cite? en 1425-1426. - Bauduin de le Rouillie, (Feluy), acheteur en 1426. - Bauduin de le Rouillie, (Arquennes), cite? en 1448. - Jacques Caignet, (Ecaussinnes), vendeur cite? en 1469-1470 - Gillart Lizebet, acheteur en 1469-1470. - Guillaume Deschamps, acheteur en 1490-1491. - Guillaume Deschamps, he?ritier cite? au cartulaire de 1502- 1503. * LES FIEFS TENUS DE LA COUR FEODALE DE HENRIPONT (2) 1" La seigneurie de Feluy (3) La seigneurie de Feluy est un fief lige comprennant le village avec la maison et forteresse de Feluy, ou? le seigneur y a la haute, moyenne et basse justice. Il peut e?tablir bailli, mayeur et e?chevins (4). La cour fe?odale de Feluy pre?le?ve le "quind denier" sur la valeur des fiefs en cas de vente ou transport et le dixie?me denier sur toutes les transactions concernant les transports, les arrentements en argent ou en nature (Ce?re?ales, volailles, etc..) des mains-fermes. Il posse?de la maison et cense? d'Ansielsart avec les terres y de?pendant, consistant en 48 bonniers soixante verges de terres labourables et 11 bonniers deux journels de pre?s. Une ferme nomme?e le Petit Marimont et douze bonniers et demi de terres y de?pendant. (1) SCUFFLAIRE A. Les fiefs directs des comtes de Hainaut de 1349 a? 1504., A.G.R., t. 6, 1993, pp.74-77. (2) Nous remerc?ions Mr l'abbe? Le?on Jous qui nous communiqua en de?cembre 1978, le "cartulaire des fiefs relevant de la seigneurie d'Henripont, renouvele? en l'an 1502 par Jehan Moreau, bailli d'henripont". Sa communication porte aussi sur l'e?volution de certains fiefs au XVIIIe? s. (3) Cette seigneurie pourra e?tre e?tudie?e plus amplement par l'examen des archives du cha?teau de Feluy, elles sont de?pose?es dans le fonds de Lalieux de la Rocq, actuellement en de?pouillement aux Archives de l'Etat a? Mons. Une partie de ce fonds est de?ja? consultable pour un bon nombre de villages exte?rieurs a? Feluy (Fonds des petites familles). (4) GRAUX A., L'organisation communale de Feluy, du moyen-a?ge a? nos Jours, dans: Bull. S.R.H.F.E.S., n°3, 1980, pp. 8-15. et GRAUX A., Liste des mayeurs et e?chevins de Feluy, dans: Bull. S.R.H.F.E.S., n°4, 1980, pp. 4-10. Une autre maison appele?e la Marlie?re avec jardin et prairies. Deux moulins banaux a? eau. Seule la maison de l'Escaille est exempte?e du ban. Une taverne banale. La maison dite Neuf-vivier avec 11 bonniers de prairies. Le seigneur a tous droits de pe?che sur la moitie? de la rivie?re la Samme et de chasse sur toute l'e?tendue de la seigneurie. La ferme et de?pendances de Croncul lui doit une rente en ble? de 15 muids, de me?me 2 rasie?res de pois, 2 rasie?res de fe?ves et 1 rasie?re de semailles. La seigneurie posse?de 229 bonniers de terres et pre?s pour les fermes de Noyelles et d'Ansielsart, ceux-ci sont re?serve? a? la provision de l'ho?tel du seigneur. 23 bonniers sont compose?s de viviers: le vivier de Brondeau, de l'Escaille, de Ge?rimont, le Neuf-vivier, le vivier a? la Porte, le vivier au Bois. Cent bonniers de bois appele?s bois de Feluy et le Droit bois 374 livres 1 sol sont paye?s pour divers arrentements, une rente de 3 livres sur le pre? a? Oison Le droit de tonlieu, chaussiage et d'afforage. Le droit de "vicomte?" qui se le?ve annuellement, faisant une rasie?re d'avoine sur toutes les maisons de la seigneurie, de celle de l'Escailles, du Croquet et de Bonne-Espe?rance et Ecaussinnes, faisant 73 muids d'avoine. Feudatai res: La famille de Feluy, dont le premier seigneur connu est Goswin I vers 1099. Cette famille se maintiendra jusqu'en 1380 (1). La seigneurie se trensmettra par successions: - de 1380 a? 1548 par la Maison de Bousies de Vertaing, - de 1548 a? 1576 par la Maison de Rubempre?, - de 1576 a? 1658 par la Maison de Renesse, - de 1659 a? 1720 par la Maison de Berghes, - de 1720 a? 1744 par la Maison d'Albert, - de 1744 a? 1759 par la Maison de Berghes, - de 1759 a? 1774 par la Maison de Croy, - Henriette d'Ysendoorn de Blois, de 1774 a? la Re?volution franc?aise, par achat. Arrie?res fiefs de la seigneurie de Feluy a) Fief sur la terre de Naast Le duc de Hainaut tient en arrie?re-fief de la seigneurie de Feluy une partie de sa terre de Naast (en 1502). b) Fief de Fauquenberghe Fauquenberghe est une branche de la famille de Bousies, en 1502, c'est Jean, seigneur de Familleureux qui est de?tenteur du titre comtal, venu de la famille de Beaumont par le mariage de sa grand-me?re Jeanne avec Wauthier de Bousies. (1) Nous ne suivrons pas Corneille Stroobant, il fait succe?der la famille de Bierne a? celle de Feluy, mais aucun document ne nous a confirme? a? ce jour cette assertion. c) Fief d'Aymeries Le cartulaire d'Henripont de 1502 re?ve?le ce fief Feudataire Louis Rolin, seigneur de la Rocq. d) Fief de Hallet. Cite? dans la rele?ve d'Henripont de 1502. e) Fief Gillon Jehan Gillon posse?de un fief en 1502. f) Fief Martin Le cartulaire de 1502 renseigne le fief de Jehan Martin le jovene. g) Fief Kanebustin. La famille Kanebustin est une famille originaire de Marche- lez- Ecaussinnes, dont Jehan , est castelain de la Rocq en 1425-1435, seigneur de Molynprez. Son fils Jehan est mayeur de Feluy cite? en 1448 et en 1483. Il y avait Baulduin, fieffe? a? Feluy en 1473 (1). Le cartulaire de 1502 cite Baudechon Kanebustin, c'est peut- e?tre le me?me homme. h) Fiefs de la famille Frankart (Francquart) Le cartulaire de 1502 renseigne 3 fiefs tenus par Philippart Frankart, le fils Martin Frankart et Ernoul FranKart. Un de ces fiefs est probablement le Wesprin dont la premie?re mention est trouve?e en 1279. Cet fief faisait environ 24 bonniers.(2) Les principaux feudataires sont les membres de la famille Francquart dits du Wesprin, cite?s de 1425 a? 1567. Ernoul Frankart demeurait au Wesprin vers 1480. Jacquemart et son fils Guillaume vers 1522. Anthoine est cite? vers 1625, sa veuve, Jenne Faulconnier vers 1657. Le seigneur de la Rocq posse?dait une rente fe?odale de 16 florins sur ce fief. Le second fief pourrait e?tre le fief dit des 30 bonniers Fief lige constitue? de trois parties: a) 21 bonniers de pre?s, pa?tures et terres labourables gisant entre la Guellerie et le pre? Wautrenowe et au pre? dit de Neuf- vivier b) une pie?ce de 4 bonniers tenant au chemin de Seneffe a? Ecaussinnes. c) une pie?ce de 5 bonniers Feudataires: - Noulart Francquart (XVIe? s.). - Arnould Francquart. - Vincent Francquart, par don de son pe?re le 2-9-1575. Sauf 6 journels ce?de?s a? sa fille Suzanne. Vincent Francquart vendit a? Philippe de la Croix, bourgeois de Mons, une rente sur son fief - Henri Leclercq, par achat le 27-4-1595,... - Charles-Hyacinthe Vanderhaegen, avant 1758. (1) Sur cette famille voir GOFFIN R. Le famille Canebustin dite de Sirieux. (2) GRAUX A., Feluy, petite histoire. ..op.cit. p.82-83. Philippe-Joseph Vanderhaegen, son fre?re, seigneur de Mussain, (relief 6-6-1758). - Jean-Baptiste Vanderhaegen, son fils, (relief du 24-8-1789). i) Fief Doubleu Cite? lui aussi en 1502. 2° Fief de 300 livres Fief ample de 300 livres tournois tenus sur la terre de Feluy, par arrentement conce?de? par le suzerain de Feluy, Loys Moreau le 22 septembre 1462, a? Nicolas le Boulengier. Feudataires: - Nicolas le Boulengier en 1462. - Jehan Joye, seigneur d'Audomez (1), demeurant a? Mons avant 1565. - Sa veuve (relief du 2-9-1565). - Herme?s Franeau, e?poux de Catherine Joye (relief du 2-9- 1566). - Maximilien Franeau, son fils (de?ce?de? en 1637). - Catherine Franeau, soeur du pre?ce?dent, e?pouse Gilles de la Catoire, seigneur d'Hergies.... - Marie-The?re?se de Malapert, demeurant a? Mons (relief du 4-8-1744). - Le Sieur de la Catoire (cite? en 1771). 3° Fief de la Cominie?re Fief ample en plusieurs parties avec maison, jardin et faisant deux bonniers. Situe? sous la Fontaine Rollan, au pre? dit le Coninier, au bois de Hubet, au pre? de la Claire-Haye. Feudataires:. - Franc?ois Darkenne (avant 1564). - Collart Darkenne, fre?re du pre?ce?dent (relief du 2-11-1564). - Andrieu Darkenne, fre?re du pre?ce?dent (relief du 13-8-1572). - Jehan Darkenne (de?ce?de? le 22-3-1701). - Jean-Remy Darkenne, son fils (rele?ve du 4-8-1701). - Barthe?le?my Darkenne, cousin du pre?ce?dent, (relief du 10-2-1725) 4° Fief Darkenne "Il se voit au vieux cartulaire que Franc?ois d'Arkenne tenoit ce fief ample se comprenant en plusieurs parties vendues par recours public par diffe?rentes portions ensuite de permission de Monseigneur le duc de Looz, seigneur d'Henripont.. " a) Fief consistant en une maison, jardin, pachis et terre labourable contenant 3 bonniers, tenant au fief du Graty.. Feudataire: - Jean-Aure?le Marcq par achat du 3-10-1754 b) Fief d'un bonnier de pre? gisant a?l Flekie?re Feudataires: - Jean-Baptiste Lisse par achat du 3-10-1754. - David Lisse, son fils (relief du 29-7-1774). c) Fief de 5 journels de jardin et pa?ture, proche du champ du Graty. (1) Odometz, a? 4 Km.de Conde? (hameau de Frasne-sur-Escaut). Feudatai res: - Jacques Piron par achat du 3-10-1754. - Louis Leclercq, mayeur de Feluy. - Alexandrine Semai avant 1766. - Marie-Franc?oise Boucqueau, sa nie?ce (relief du 9-9-1766) (1) 5" Fief de la Gratie?re Fief comprenant , maison de cense?, pre?s et terres (2). Feudataires: - Jerosme Valenne (Arquennes), vers 1560. - Jean Moreau, vers 1689. Il existait un fief en argent de 30 livres du? sur la cense? de la Gratie?re. Feudatai res: - Martin Boulle. - Jacques Boulle (relief du 27-5-1600). 6" Fief du Graty. Fief lige de 62 bonniers, comprenant maison de cense?, e?difices, bois, vivier, pre?s et terres labourables. Feudatai res: - Jean Forest, le bastard. - Eustache de Bousies, seigneur de Feluy, par achat. - Andrieu Robert, par arrentement vers 1500. - Isabeau Robert, e?pouse Jehan de Renghoumont, vers 1550. - Guillaume de Renghoumont (relief du 20-12-1596). - Guillaume de Renghoumont, son fils. - Ge?rard du Mons, par achat. - Mathieu du Mont (relief du 4-4-1599). - Me. Charles Goubille. - Mme. de Petignies, vers 1670. - Mr Franeau, son e?poux, seigneur de Monceaux (relief de 1706) Marie-Charlotte de Franeau, e?pouse Emmanuel-Victor de Gongnies, seigneur de Fayt (de?ce?de? en 1763). - Maximilienne-The?re?se d'Ongnies, e?pouse de Charles-Ferdinand de Croy, seigneur de Feluy. - Henriette d'Ysendoorn de Blois, par achat en 1774. 7° Fief en argent de 80 livres, sur la cense? du Graty Une rente fe?odale annuelle de 80 livres est due sur la cense? du Graty, elle est constitue?e en fief. Feudataires: Les seigneurs de Feluy. 8" Fief en argent de 30 livres, sur la cense? du Graty une autre rente de 30 livres est constitue?e en fief. Feudatai res: - Jacques-Philippe Wauthier, avocat a? Mons, avant 1744. - Marie-Anne Wauthier, e?pouse Fontaine (relief du 12-10-1744). 9° Fief de Renghoumont. Fief ample de 13 bonniers en 4 pie?ces, dont trois gisant entre le Fonteny et Watiaumont et le quatrie?me pre?s du marais de Quoquant. (1) Selon la communication de Mr l'abbe? Jous, ce fief consiste alors en une maison et deux bonniers tenant aux terres du Graty, a? Jean-Aure?le Marcq et au Sr Houzeau. (2) GRAUX A., Feluy, petite histoire...op.cit. p. 44-45. Feudatai res: - La famille de Renghoumont - Victor Lefe?bvre, comme mambourg de sa femme. 10° Fief du Grand paschis. Fief ample de 6 bonniers et demi, en vergers et pa?tures, tenant aux he?ritages du Clerbois et de la cense? d'Haurut. Feudataires: - Mr de Chasteler, marquis de Courcelles, avant 1752 - Dominique-Antoine de Wolf, par achat le 9-5-1752. 11° Fief de la Petite Sablonnie?re du Graty Fief lige de deux bonniers, a? la Sablonnie?re du Graty, tenant au fief des Enffans et a? l'he?ritage du Graty. Feudataires: - Adam Ernould. - Jean Ernould, son fre?re (relief de 1502). - Adrien de Ghosselie, vers 1565. - Godefroid de Ghosselie (relief du 23-12-1593 - Jacques Pennart, par achat du 10-12-1722, pour 800 livres. - Jean-Jacques Pennart (relief du 17-3-1747. - Marie-Ce?lestine Pennart (relief de 1778). 12° Fief de la Sablonnie?re du Graty. Fief ample de 4 bonniers et demi, appele? aussi du "Tour qui brouille", comprenant maison, jardin, pre?s et terres labourables. Feudataires: - Jehan des Enffans, vers 1556. - Abraham des Enffans, son fre?re (relief du 7-12-1559). ses descendants jusqu'a? Jacques des Enffans (de?ce?de? a? Fontainebeau en 1748). - Nicolas-The?odore Marchand, son cousin (relief du 29-4-1754). - Jean-Baptiste Wangnier, par achat pour 850 florins, le 1-2- 1755 . - Adrien-Benoit Wangnier, son fils (relief du 5-7-1789). 13° Fief de Thy. Fief lige de 14 bonniers et demi de terres et pa?turages en trois pie?ces gisant entre la Gratie?re et la Warde. Feudataires: - Philippe de Thieu ou de Thy, avant 1522. - Jean de Thieu ou de Thy (relief du 25-7-1522). - Charles de Thieu ou de Thy, son fils (relief du 27-3-1744). - Gilles Lefe?bvre, (Avesnes), par achat. - Jacques Lefe?bvre Le fief est divise? en trois parties a? la reque?te de ses exe?cuteurs testamentaires, le 6-11-1684. a) Fief de 5 a? 6 bonniers de terres et prairies, sis pre?s de la Samme et deux bonniers 3 journels, tenant au fief le Hongre. Feudataires: Nicolas de Vigneron (Anderlecht) Gilles de Vigneron, greffier de Charleroi (relief de 1721) b) Fief de 2 bonniers et demi, sis pre?s du chemin allant du Clerbois au Wesprin. Feudataires: - Nicolas de Vigneron. - Gilles de Vigneron (relief de 1721). - Jean de Vigneron (relief de 1788) - Me. The?odule-Euge?ne de Vigneron, cure? de Ways (relief du 28-6-1788). c) Fief ample de 6 bonniers tenant au chemin de Feluy a? Ronquie?res. Feudataire: - Anselme le Blavier, seigneur de la Rocq (relief du 21-5- 1767). 14° Fiefs de la chapelle Sainte Barbe a? Ansielsart Fief lige de 18 bonniers de terres labourables et 12 bonniers de pre?s et pa?turages tenant au fief du Graty Feudataire: - Jean de Hobruges, chapelain Un autre fief de 27 livres est applique? a? cette chapelle. Feudatai res: - Estienne Lengellet, chapelain. - Anthoine Brongnet, chapelain (relief du 23-7-1597). 15° Fief d'un bonnier. Fief tenant au chemin allant a? la Ghelere?e. Feudataires: - Jean-Baptiste Depire?e, seigneur de Meslin. - Jean-Joseph Fonson, par achat du 23-9-1779. - Jean-Franc?ois Fonson, par achat du 8-11-1779. 16° Fief du Clerbois Il est a? noter qu'outre le fief, le clerbois (aussi appele? fief le Hongre) se composait de terres allodiales et de biens de mains-fermes. Feudataires: - Colard de Saives et Marguerite Escollemont, son e?pouse. - Henry le Hongre, par achat le 22-8-1495 n.st. (1) - Henry le Hongre, cite? en 1548 - Antoine le Hongre, cite? en 1599. - Catherine le Hongre, sa soeur (relief de 1618). - Jean le Hongre, avant 1640. - Alexandre le Hongre, son fils (relief du 13-12-1667). - Marie-Joseph le Hongre (relief du 7-3-1692). - Charles-Mathias le Hongre (relief du 26-8-1721). - Marie-Hyacinthe le Hongre. - Marquis de Chasteler, par achat du 11-4-1732. - Dominique de Wolf du Clerbois, cite? vers 1766 - ses he?ritiers. * FIEFS DONT ON NE CONNAIT PAS LE SUZERAIN Fief Licharlot Fief situe? pre?s du Neuf-vivier, cite? en 1415 (1) Sur la famille le Hongre, GOFFIN R. Ge?ne?alogies nivelloises, dans: A.S.A.N., t. 15, pp. 280-287. Fief Delwarde Le fief Guillaume Delwarde est cite? pre?s du chemin allant d'Ansielsart aux Marlie?res, en 1686. * FIEFS TENUS DE LA COUR FEODALE D'HAVRE 1. Seigneurie de l'Escaille. Cette vaste seigneurie s'e?tendait sur Ronquie?res, Ecaussinnes et Feluy. Elle fut de?membre?e au de?but du XVIe? sie?cle. Fief lige, relevant de la cour fe?odale du duche? de Havre?. Il posse?de la haute, moyenne et basse justice. Une cour fe?odale y est e?tablie avec mayeur et e?chevins, de celle-ci rele?vent plusieurs fiefs. Ils doivent le droit de conge?, le cinquie?me denier de leur prix en cas de vente, transport, etc..Le dixie?me denier des ventes de mains-fermes. La seigneurie comprend une tour entoure?e d'eau, une maison de cense? dite cense? de l'Escaille, contenant 25 bonniers de pre?s, 60 bonniers de terres labourables (1). 30 bonniers de bois. 27 bonniers de terres labourables Diverses rentes appartiennent a? la seigneurie: 1) 41 livres 2 sols 1 denier de rente seigneuriale en argent. 2) 74 chapons, 3/4, et le l/15e? d'un. 3) 4 oisons plus 4 muids, 3 quartiers, deux pintes d'avoine. 4) 20 livres 5 sols de rentes pour des terres donne?es en arrentement. 5) 40 livres de rentes dues par Jean-Joseph Fonson, pour arrentement de terre donne?e le 21-9-1758. le droit de chasse par le seigneur, sur toute l'e?tendue de la seigneurie. Feudataires: (2) - Be?atrix de Wargny - Mahaut de Gommegnies, e?pouse Jean II d'Esne dit le Borgne, (relief en 1378). - Robert d'Esne dit Mansart d'Esne, cite? de 1404 a? 1430. - Jean-Robert d'Esne dit le Borgne d'Esne, cite? de 1444 a? 1456. - Jean d'Esne dit le Baudain, cite? de 1459 a? 1487. - Eustache de Bousies, probablement par achat. - Les seigneurs de Feluy jusqu'a? la Re?volution franc?aise. 2. Fief du bois de Familleureux Fief de 20 bonniers re?duit au XVIIIe? sie?cle en sartis, donne? en arrentement a? diverses personnes (3) * FIEFS RELEVANT DE LA COUR FEODALE DE FONTAINE L'EVEQUE 1. Seigneurie du Croquet Le fief et seigneurie du Croquet est fief lige. Il consiste en haute, moyenne et basse justice, avec cour fe?odale comprenant mayeur et e?chevins. (1) GRAUX A., La crie?e de bail de location de la ferme de l'Escaille. Dans: Me?moires de jadis, Feluy, 1991, pp. 74-78. (2) GRAUX A. Les rapports de la noble famille d'Esne avec Feluy, dans: Bull. S.R.H.F.E.S., n°3, 1992, pp. 1-3. (3) STROOBANT, Histoire de Feluy p. 402. Les rentes seigneuriales suivantes sont perc?ues: 9 livres tournois sont leve?es sur plusieurs he?ritages. 44 chapons et 18 poules. Une fourche en pre? qui se paye 6 patars. Il est du? un droit de conge?, a? raison d'l/10e? denier du prix de la vente, don, transport des parties de mains-fermes qui doivent rentes a? la seigneurie et lorsqu'elles s'alie?nent par arrentement, l'anne?e du revenu de celles-ci. Le seigneur a le droit de chasser sur toute la seigneurie. Feudataires: Goswin III de Feluy. Drogon d'Arquennes, son beau-fils, par e?change en 1185. Darquennes Melchior, en 1438 Les seigneurs de Feluy a? partir de Eustache III de Bousies. Fief du Croquet Arrie?re fief de la seigneurie, il se situe au lieu dit Champ de Feluy, au dessus de la Grande rue, et pre?s du chemin du Bois de Haurut. Source: Société de Recherche Historique et Folklorique de Seneffe.
Objet médiaArmes de la famille de Prelle de la NieppeArmes de la famille de Prelle de la Nieppe
Format : image/png
Dimensions de l’image : 800 × 974 pixels
Taille du fichier : 833 Ko
Type : Armoiries
Image principale : oui
Note: Gironné d’or et de gueules de dix pièces, chaque giron de gueules chargé de trois croix recroisettée…
Note: PRELLE de la NIEPPE (de)
Publication : Collection "ETAT PRESENT" a.s.b.l. Bruxelles
Cote du document : Tome XV, p.75
Date d’entrée dans le document original : 1967
Qualité des données : source primaire
Note: Prelle (de) (anciennement Compère de Presles) Gironné de dix pièces d'or et de gueules, chaque …
Source : euraldic.com
Qualité des données : source primaire
Note: PRELLE de la NIEPPE (de) (Feluy, comté de Hainaut). 1499.
Note: PRELLE.
Note: Cette famille, anciennement Compère de Presles, originaire du Cambrésis, est citée par le Carpentier…
Note: PRELLE DE LA NIEPPE (de)
Note: Noblesse belge d'aujourd'hui: Volumes 1 à 2 (Blaise d'Ostende à Arlon)
Note: Familles nobles de Belgique d'origine française (cinquième article).
Qualité des données : source non fiable
Objet médiaArmes de CompèreArmes de Compère
Format : image/png
Dimensions de l’image : 800 × 877 pixels
Taille du fichier : 94 Ko
Type : Armoiries
Image principale : oui
Note: De gueules au chef d’argent, chargé de trois étoiles à 6 rais de gueules.
Objet médiaArmes de Descamps / des Camps / des Champs / DeschampsArmes de Descamps / des Camps / des Champs / Deschamps
Format : image/png
Dimensions de l’image : 800 × 880 pixels
Taille du fichier : 157 Ko
Type : Armoiries
Image principale : oui
Note: d'azur au chevron et 3 trèfles d'argent.
Note: Quelquefois, chez les dernières générations, chevron et trèfles sont d'or.
Cote du document : Notice généalogique sur la famille DESCAMPS ou DES CHAMPS aux trèfles, dans les annales, tome XV, 1955, pp. 72-79
Date d’entrée dans le document original : 1955
Qualité des données : source primaire