Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Armes de Lierneux, seigneurs de Presles

Gabriel Amour Joseph de Lierneux

Nom
Gabriel Amour Joseph de Lierneux
Prénom(s)
Gabriel-Amour
Nom de famille
de Lierneux
Naissanceoui

MariageMarie Françoise de FerettiAfficher cette famille
oui

Naissance d’un fils
#1
Théodore Xavier Joseph de Lierneux
1 septembre 1747
Naissance d’une petite-fille
#1
Marie-Françoise Charlotte Béatrix de Lierneux de Presles
28 juillet 1785

Décèsoui

Titre
Seigneur de Presle, Rosily, Everquoy

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
lui
Famille avec Marie Françoise de Feretti - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage :
fils

Note
(...) LE MOULIN À PAPIERS C’est au temps d’Amour-Gabriel de Lierneux, seigneur de Presles-Roselies, etc, que Saumery et Remacle Le Loup vinrent au château. La relation dans « Les délices du Païs de Liege et de la Comté de Namur » nous fait connaître l’ancienne munificence de cette noble maison. Lors de sa visite, en cette moitié du XVIIIe siècle, Saumery a vu, et il le dit, des établisse­ments industriels en activité : « Les murs du côté de l’orient sont presque baignés par le gros ruisseau dont j’ai parlé (il s’agit de la Biesme) qui, après avoir fourni ses eaux à des moulins, des forges et des papeteries, coule pour l’utilité et l’agrément de cette terre ». Nos recherches ne nous ont pas permis de connaître l’origine exacte du moulin à papiers de notre village. Cependant, nous savons qu’en 1695, Philippe Tilmant est maître-papetier au village de Presles, étant locataire d’un moulin à papiers appartenant au seigneur de Lierneux. Dans son établissement, le maître-papetier de ce temps-là, fabriquait du papier blanc, gris et bleu, du papier blanc à écrire et à imprimer 13 et du papier « à paquets » d’emballage. Les produits de ce moulin étaient vendus dans la Principauté de Liège et à l’étranger. L’exportation était soumise à un règlement et le maître-papetier devait avoir reçu une autorisa­tion pour exercer son métier et une patente pour exporter ses papiers hors des frontières. Il faut savoir que la limite territoriale de Presles faisait la ligne de démarcation de la Princi­pauté de Liège avec le comté de Namur et le Duché de Brabant. Cette ligne de démarcation, dite douanière, a maintes fois été un objet de contestations entre les trois États. Au XVIIe siècle, les préposés ou receveurs des barrières ne s’y retrouvaient plus, tel­lement les limites étaient confondues les unes avec les autres. Il s’ensuivit des procès pour les droits de passage, de transit, de pâturage, d’entre-cours, etc.…, qui étaient onéreux aussi bien pour les seigneurs que pour tous les Preslois 14. Voici la copie intégrale de la patente délivrée à François Tilmant en 1722, fils du précédent 15 : « Permission de faire entrer en ces Pays-Bas, les papiers fabriqués dans le moulin de Praisles, de 7 mars 1722 : Les conseillers, Directeur Général et Intendants provisionnels des Domaines et Finances de sa majesté Impériale, ont pour et au nom de Sa Majesté, permit et permette par cette à François Tilmant, maistre fabricateur de papiers au village de Praisles, Pays de Liège entre Sambre-et-Meuse, d’envoyer par provision des papiers de sa fabrique dans les pays de Sa Majesté, en payant les droits d’entrée réglés par le tarif de l’an mille six cent quatre-vingt (1680) à condition que chaque envoy sera accompagné d’un certificat en forme légalle que les papiers qu’il fera entrer sont réellement fabriqués dans son moulin de Praisles, sans mélange d’autres ». (s) Fraula. Avant, et sous le régime français, le moulin à papiers est parvenu à Théodore-Xavier de Lierneux, baron de Presles. À cette même époque, la ligne de démarcation susdite est encore maintenue. (...) Source: www.patrimoinepreslois.be 20110224
Objet médiaArmes de Lierneux, seigneurs de PreslesArmes de Lierneux, seigneurs de Presles
Format : image/png
Dimensions de l’image : 485 × 619 pixels
Taille du fichier : 461 Ko
Type : Armoiries
Image principale : oui
Note: coupé: au 1, parti: a. d'or à une hure de sanglier de sable, défendue d'argent; b. d'…