Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Armes des chevaliers de Patoul

Jean Patoul1540

Nom
Jean Patoul
Prénom(s)
Jean
Nom de famille
Patoul
Naissanceoui

MariageFrançoise DevergniesAfficher cette famille
oui

Naissance d’un fils
#1
Nicolas Patoul

Décès 13 septembre 1540

Note
PATOUL (DE), famille montoise. « Charles VI, considérant qu'il résulte de documents dignes de foi que vous, Charles-François Patoul, êtes seigneur de Petit-Cambrai, comme l'ont été pendant leur vie votre père et votre aïeul; que votre famille est non-seulement connue depuis plus de deux siècles dans le pays et comté de Hainaut, mais encore qu'elle y est alliée à d'autres familles célèbres par leur ancienneté et les services qu'elles ont rendus à la chose publique, telles que les Dessulemqutiers, Gpdemart, le Bouvier, dite Malapert, Devergnies, Lejfcbure, le .Brun, Macdpnade et autres; que vous avez eu toujours à cœur de donner en toute occasion des preuves de votre fidélité et d'un dévouement spécial à la très-sérénissime maison d'Autriche et au roi d'Espagne Charles II, tant en vos fonctions d'échevin de la ville de Mons que vous avez si souvent remplies, qu'en celles d'assesseur et de greffier de police de ladite ville, qui vous furent conférées par l'élection de l'année 1687; que vous avez surtout donné des preuves d'une manière bien évidente lorsque vous avez expédié avec le plus grand empressement des ordres pour la défense de la ville de Mons, assiégée par les Français en 1691; et que vous avez ainsi fortement excité leur haine contre vous; qu'aujourd'hui encore vous nous donnez de ces preuves dans les fonctions de conseiller pensionnaire et député des états de Hainaut, chargé par ceux-ci tout récemment encore de porter à Bruxelles à notre plénipotentiaire le marquis de Prié, les subsides en argent que cette province a payés pour cette année; prenant donc en considération ce concours de circonstances si honorables pour vous, nous avons cru devoir vous décorer d'une marque de notre bienveillance et de notre munificence impériale, afin d'exciter aussi par-là votre postérité à imiter votre fidélité et vos bons services; c'est pourquoi, de noire propre mouvement, en pleine connaissance de cause, après y avoir pleinement et mûremeut réfléchi, de toute la plénitude de notre pouvoir impérial, nous vous mettons, élevons et agrégeons au nombre, à la compagnie, à la société, à l'état, au grade, à l'ordre et à la dignité des nobles de nos États du Saint-Empire romain et de nos autres royaumes et possessions héréditaires, vous, Charles-François Patocl, et tous vos enfants, héritiers et descendants des deux sexes, nés et à naître d'un légitime mariage; disons en outre, appelons et déclarons nobles vous, tous et chacun de vous, selon la qualité que lui a donnée le sort; vous regardons comme issus de race, maison et famille noble et voulons que vous soyez dits, nommés, regardés, réputés et honorés comme tels par tous et chacun, à quelque état, grade, ordre, dignité ou haute fonction qu'ils appartiennent. e Déclarant et voulant par cet édit impérial que vous susmentionné, Charles-François Patoul, tous vos enfants, héritiers et descendants légitimes des deux sexes, nés et à naître, en quelque lieu que ce soit, puissiez dans les tribunaux et en dehors, dans les affaires temporelles et spirituelles, ecclésiastiques et profanes, dans tous les actes et dans tous les emplois, vous servir, jouir, vous prévaloir de tous les mêmes honneurs, offices, droits, libertés, grâces et avantages dont se servent, jouissent et se prévalent selon le droit et la coutume les autres nobles de notre empire, du Saint-Empire romain et de nos autres pays et possessions héréditaires, arrivés à leur quatrième quartier de noblesse, tant du côté paternel que maternel. « Et afin de vous attester davantage notre grâce impériale, non-seulement nous louons et approuvons les armoiries que vous avez portées jusqu'ici; mais nous voulons bien en outre compléter et enrichir de la manière suivante celles que dorénavant vous porterez, vous et vos descendants légitimes, des deux sexes, nés et à naître, savoir : un écusson brun ou noir, traversé par une bande argentée et à plis, surmonté d'un casque avec couronne d'or posé obliquement, sur lequel s'élève une aigle noire ouvrant les ailes, franges et ornements des deux côtés argentés et bruns ou noirs; enfin pour divise : Virtute duce; le tout comme il est ici représenté en couleurs avec le plus grand soin. « Notre volonté et notre ferme résolution sont, qu'en vertu de cet édit impérial, vous, Charles-François Patoul, tous vos enfants, héritiers et descendants légitimes des deux sexes, nés ou à naître, jouissiez en tous lieux librement en tout droit et sans empêchement en toutes choses tant spirituelles que temporelles et mixtes, comme il appartiendra, selon votre volonté et l'usage des nobles et k toujours, les insignes de vos armes et de votre noblesse, ainsi qu'ils viennent d'être détaillés, en chacun et tout acte honnête et décent, en tout exercice et expédition ayant un but sérieux ou joyeux, en tout jeu ou combat de lance à pied ou à cheval, à la guerre et toute espèce de combat singulier; en outre de loin ou de près sur des boucliers, bannières, étendarts, pavillons, cénotaphes, mausolées, monuments funéraires, anneaux, colliers, sceaux, édifices, plafonds, tapis et meubles quelconques. c Voulons aussi que vous soyez aptes et idoines k gagner et recevoir toutes grâces, libertés, exemptions, tous fiefs, privilèges et décharge d'emploi et de fonctions de toutes espèces, réelles, personnelles ou mixtes; et que selon l'usage et la loi, vous jouissiez, fassiez usage et vous mettiez en possession désormais de tous les droits qui compétent k ceux qui ont reçu de nous et du Saint-Empire romain des fiefs et de pareils honneurs. « De plus, désireux d'enrichir votre noblesse d'une autre faveur encore, nous vous faisons, cédons et octroyons à vous, Charles-François Patoul, et à tous vos descendants légitimes des deux sexes, nés et à naitre, la grâce spéciale de pouvoir et de devoir à l'avenir, tant par écrit que de vive voix, vous appeler de Patoul et être appelle de même par les autres. « C'est pourquoi nous enjoignons, etc. Vienne, 18 juillet 1718. » Ces lettres ont été enregistrées a la chambre héraldique, à Bruxelles, le 27 avril 1719.
Note
PATOUL. De Sarle à la fusée d'argent. Cocrosse : de ehevalier néerlandais. Supports : deux lions d'or eontournés, armés et lampassés de gueules. Devise : Virtule duoe. PATOUL DE FIÉRU : méme éeu et devise. Heauhe : eouronné, Cimier : une aigle Usante de sable. Supports ; deux levrettes d'argent. Cette famille, montoise, obtint de l'empereur Cha les VI, par patentes datées de Vienne, le 18 juillet 1718, des lettres de noblesse avec reconnaissance rétroactive de quatre quartiers paternels et quatre maternels.
Objet médiaArmes des chevaliers de PatoulArmes des chevaliers de Patoul
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 333 × 423 pixels
Taille du fichier : 19 Ko
Type : Armoiries
Note: de sable à la fasce vivrée d'argent.
Objet médiaArmes des chevaliers de PatoulArmes des chevaliers de Patoul
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 333 × 423 pixels
Taille du fichier : 19 Ko
Type : Armoiries
Note: de sable à la fasce vivrée d'argent.