Généalogie de la famille de PRELLE de la NIEPPE et de diverses familles alliées directement ou indirectement

Mélissande de Gommegnies1220

Nom
Mélissande de Gommegnies
Prénom(s)
Mélissande
Nom de famille
de Gommegnies
Naissance 1220

MariageGérard Ier de JaucheAfficher cette famille
oui

Décès d’un filsRenier II de Jauche
avant 1227 (Âge 7 ans)

Décès d’un époux/épouseGérard Ier de Jauche
après avril 1238 (Âge 18 ans)

Décès d’un petit-filsGérard II de Jauche
vers 1269 (Âge 49 ans)

Naissance d’une petite-fille
#1
Julienne de Haneffe de Warfusée
vers 1270 (Âge 50 ans)

Décèsoui

Titre
Dame héritière de la seigneurie de Gomegnies

SourceArbre de Guy Bastin sur Geneanet.org
Note
dame héritière de la seigneurie de Gomegnies (début du XIIIe siècle), portait : "de … au double trescheur fleuronné de … au franc quartier de …." Source: http://home.scarlet.be/heraldus/Gommegniesbar.html
Note
LA BARONNIE DE GOMMEGNIES 1. Situation géographique Dans le département du Nord (France ), au sud de Bavay , sur la route D 942 entre Bavay et Le Quesnoy 2. Etymologie- toponymie de la localité Gumenies, Gominis (XIIe siècle), Gomingni, Gomenüs, Gomingnies (XIIe siècle), Gomegnies , Goumignies (XIIIe siècle), Gomegnies (XVIIIe siècle), Gommegnies . Gomingni = habitation de Godeman ou Goudeman (remarquons les nombreuses orthographes de ce nom). 3. Armes des premiers seigneurs Maisende ou Mélissande de Gommegnies , dame héritière de la seigneurie de Gomegnies (début du XIIIe siècle), portait : "de … au double trescheur fleuronné de … au franc quartier de …." Renier III de Jauche, seigneur de Gomegnies , portait, d'après son sceau équestre"de gueules à la fasce d'or au lambel de …" Jean de Jauche et de Mastaing , seigneur de Gommegnies (vers 1334), adopte comme armes :"de gueules à la fasce d'or, à une vivre du même en chef"D'après de Lesdain , les armes sont : "de gueules à une fasce d'or à un bâton du même vivré en chef" 4. Cri d'arme : Jauche 5. Généalogie succincte des premiers seigneurs de la localité Un Aluflus de Gumenie est cité dans une charte, en 1117, concernant l'abbaye en Brocqueroy (St-Denis-lez-Mons)ainsi que dans un document de 1131 qui relate un accord entre l'abbaye de Crespin et Arnould de Quiévrain En 1164, Ibertus de Gominis est mentionné dans un acte de l'abbaye de Hautmont . En 1173, Ibertus achète des terres à Gomignies qui dépendaient du couvent de Liessies . Ibertus ou Uberti de Gummeries est témoin d'une charte du comte de Hainaut en 1178 au profit de l'abbaye d'Anchin. On cite en 1178 un Hubert et un Foulques de Gomegnies En 1189, Alulfus, Alart, Ibert et Baudouin font une donation à l'abbaye du Saint-Sépulcre de Cambray. Baudouin de Gomegnies est cité en 1222 et en 1244 dans des actes de l'abbaye de Cambray et l'abbaye de Fontenelle. Wilhelmus (Guillaume 1er) de Gomegnies , dit Nokes, est cité en 1188 dans la chronique de Gislebert. En 1192, Willes de Gomeignies, homme de fief, scelle une charte de reconnaissance d'un don du comte de Hainaut en faveur de l'église Notre-Dame de Cambray. Il est encore cité dans un acte de 1197 concernant la reconnaissance des coutumes d'Arras. Ce Willes ou Wilhelmus de Gomegnies scelle la charte des lois du Hainaut en 1200. D'après Liétard, Guillaume 1er de Gomegnies participe à la quatrième croisade en 1202 et prend part au siège de Constantinople Son épouse est Helvide de Sassegnies qui lui donne deux fils et une fille Mélissende. A la mort de ses frères, Guillaume II et Odon, Maisende ou Mélissende de Gomegnies reste la seule héritière de la seigneurie. Elle épouse en premières noces, vers 1220, Renier 1er de Jauche qui était veuf d'Alexis de Mons . Renier de Jauche vend à l'abbaye de Fresmy une dîme* de Sassegnies (Rassegnies), tenue en fief de Jean de Bousie qui approuve cette vente. En secondes noces, Mélissende épouse, en 1230, Gobert d'Orbois , sire de Biuvel ou Bioul et avoué de Villereau. Gobert d'Orbois est cité en 1233 lors d'un acte en faveur de l'abbaye du Saint-Sépulcre à Cambray. Du couple Renier 1er de Jauche et Mélissende ou Maisende de Gomegnies naissent Gérard II de Gomegnies et Renier. Gérard II (= vers 1269) est le petit-fils de Gérard 1er de Jacia (Jauche ) et héritier de la seigneurie de Jauche à la mort de son aïeul en 1242. Il devient pair du comté de Hainaut avec la possession des terres de Baudour . En 1236, il est cité dans un acte d'une donation de Baudouin de Geneffe . Il est encore cité en 1237, 1250, 1255. Il est l'époux de Berthe Bouton. Le frère de Gérard II, Renier de Jauche, est cité dans un acte en même temps que Gérard II. Ce dernier à deux fils. Gérard III (= vers 1297) de Jauche est l'époux de Marguerite d'Aulnoye , fille de Jean. Ils ont au moins un fils, Gérard IV, seigneur de Jauche , Gommegnies , Bioul , Hierge (ou Bierges ?), etc. époux d'Isabelle de Bailleul . Quant à Guillaume II, seigneur de Mastaing, il est cité en 1304 lorsque Thierry de Chasteler , bailli de Hainaut , arbitre un différend entre le seigneur de Bousies et l'abbaye de Saint-Denis (France ). Son épouse est N. de Waziers . Guillaume III, fils de Guillaume II, est présent à Mons en 1337 lors de la prestation de serment de Guillaume II, comte de Hainaut . Il est encore cité en 1328, 1338, 1339 et 1344 et participe au début de la deuxième guerre de Cent Ans en 1339/1340 lors des sièges de Cambrai et de Tournai . Son épouse est Aélis, fille de Pierre de Fouilloy. Les enfants du couple Gérard IV et Isabelle de Bailleul , Gérard V, Jean 1er, Guillaume et Gilles sont tous présents en 1335 lors de la vente de la seigneurie de Baudour au comte de Hainaut. Gérard V décède célibataire en 1357. Guillaume, qui n'est pas de la lignée de Guillaume III de Mortaing, est seigneur de Sedan et Bazeilles par une donation en 1312 de Gérard V. Gilles est seigneur de Jauche , Bioul et Hierge. C'est Jean 1er qui devient seigneur de Gommegnies à partir de 1356. Il se marie deux fois. Sa première épouse est Barbara de Haveskerke et sa seconde épouse Cunégonde de Weisch (= en 1410). En 1356, Jean 1er reçoit une quittance de 1740 florins de la ville de Nivelles pour ses frais pendant la guerre du duc de Brabant contre les comtes de Flandre et de Namur. Le village de Gommegnies est dévasté par le duc de Normandie en 1340 et par les Français en 1350. Jean 1er de Jauche et de Gommegnies (= vers 1401) participe à la guerre de Cent Ans du côté anglais et prend part à plusieurs batailles. Un frère de Jean 1er est Wistasse (Eustache) qui est cité en 1357 et devient bailli des lois de Hainaut en 1361. Jean 1er de Jauche a un fils et au moins deux filles. Son fils Guillaume IV meurt en 1388 avant son père. Les historiens ne sont pas d'accord en ce qui concerne les époux des filles héritières. Certains pensent que Anne a épousé en secondes noces Jean IV, sire de Hamaide , mort à Azincourt en 1415, et en premières noces Jean d'Esne . D'autres pensent que c'est sa sœur Marie de Gommignies (=1410) qui a épousé Jean d'Esne . De toute façon, ce sont les Esne qui héritent de la seigneurie de Gommegnies. D'après Louis Boniface Jean d'Esne réclame les terres de Wargny qui appartiennent à Marie de Gommegnies, son épouse. Leur fils Jean III, dit Mansart, est titré seigneur d'Esne , Cauroir (Cauroy ), Gommegnies , Sarton , et décède en 1431. Son épouse est de la famille Arentière . Leur fils Amé d'Enne (Esnes ) et de Cauroy vend une partie de la seigneurie de Gommegnies à Jean de Croÿ , seigneur de Chimay , en 1459. En 1470, le duc de Bourgogne érige la seigneurie de Chimay en comté au bénéfice de Jean de Croÿ , et y incorpore Gommegnies , Wargnies le Petit et Frasny . En 1506, Charles de Croÿ, petit fils de Jean, vend Gommegnies à Claude de Bonard, gouverneur de Béthune . La seigneurie passe ensuite dans la famille des comtes de Helfenstein . En 1614, Gommegnies est érigé en comté au profit de Guillaume, bâtard de Lamal , qui avait acheté cette terre en 1613. Ensuite, Gommegnies devient la propriété de Philippe de la Barre , seigneur de Quevaucamps , qui la revend en 1647 à Philippe Franeau , seigneur d'Hyon, Attre et Arbre , époux de Jeanne, dame de Berlaimont . En 1692, dom Carlos de Gavre cède la seigneurie d'Eugies à son cousin Rasse François de Gavre, unique héritier de la maison de Gavre, marquis d'Aiseau , comte de Beaurieu , du Saint-Empire, de Gommegnies et qui est l'époux de Marie Catherine Thérèse, comtesse de Bryas , dont le mariage eut lieu le 16 mai 1687. Le dernier seigneur de Gommegnies est Gustave, Henri, comte de Franeau de Gommegnies, né le 18 août 1841. Voir contributions extérieures __________________________________________________________________________________________________________________________ * Dîme : impôt, dixième partie des récoltes que l'on payait à l'église paroissiale ou au seigneur Alquier G. : Société d'archéologie de l'arrondissement d'Avesnes - T.16, pp. 9 à 55 Boniface Louis (Abbé) : Histoire du village d'Esne - 1863 Bouchy de Lesdain L. : Héraldique de la province du Nord - 1999 - n° 2354 Chastel de la Howarderies (comte du) : Notices sur Aymeries Chevalier P. : Dictionnaire topographique de l'arrondissement d'Avesnes - 1881 Demay E. : Sceaux de Flandre n° 961 et 1141 Devillers : Chartiers du comté de Hainaut Dubrulle H. : Bulletin de la province de Reims - n° 238 Froissart - T.XXII, p.11 Lettenhove (Kervijn de) : Œuvre de Froissart X, 199 Liétard C. : Jeumont et ses seigneurs - 1920 Moreau : Collection de … T.55 f° 42 et T.78 - Bibliothèque Nationale de Paris Reiffenberg (baron de) : Monument I pour servir d'histoire du comté de Hainaut Roland J. : Baudour, terre de pairie, pp.114-122 Saint-Genois (Comte Joseph de) : Mémoires pour servir d'histoire des Pays-Bas - Amsterdam 1780 Ursel (comte Baudouin d') : Les Jauche aux XIIIe et XIVe siècles - Le Parchemin - juillet-août 2002 - n° 340 pp. 303 à 307 Vanderkindere : La chronique de Gislebert de Mons (chancelier du comté de Hainaut - période de 1040 à 1195) p. 213 Vegiano (de) : Nobiliaire des Pays-Bas et du comte de Bourgogne Retour sommaire Retour page d'accueil